Vous êtes sur la page :  Accueil > A la une

Budget 2017 : un budget d'engagements pour un Département fort

Passer les outils de partage et d'impression

Partager  Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Réunis en session le lundi 6 février, les 46 conseillers départementaux ont adopté le budget 2017 du Département. Maîtrise des dépenses de fonctionnement, renforcement des investissements autour des projets prioritaires, pas d’augmentation des impôts… la feuille de route départementale est claire et respecte les engagements de campagne de la majorité.


 

Le budget primitif 2017 du Département de l’Ain s’établit à 601,400 millions d’euros, soit 945,76 euros par habitant. En voici les principales lignes.

 

La maîtrise des dépenses réelles de fonctionnement

Les dépenses réelles de fonctionnement s’établissent à 479,42 M€.

Elles sont essentiellement consacrées aux politiques de solidarité : personnes âgées (71,4 M€), handicap (65,7 M€), cohésion sociale et insertion (51 M€), enfance (37,6 M€). Pour la 1ère fois depuis sa création en 2009, le budget consacré au RSA est proposé en stabilité à 43,2M€.

Les autres postes importants de dépenses de fonctionnement sont les transports (47 M€), le Service départemental d’incendie et de secours (33,1 M€), la politique éducative et de la jeunesse (13,2 M€).

La masse salariale du Département reste stable à 97,7 M€ ce qui représente un effort considérable compte-tenu des mesures nationales imposées (+ 2,3 M€). Des économies ont également été faites sur les dépenses propres à la collectivité (entretien des véhicules, moyens informatiques, l’entretien et la maintenance des bâtiments, etc.)

 

Cette maîtrise des dépenses est d’autant plus nécessaire que les dotations de l’Etat continuent de baisser drastiquement. Ce sont plus de 18 M€ de pertes de recettes pour le Département en 2017 et 54 M€ depuis 2014 (soit l’équivalent de la construction de 2 collèges).

 

Une volonté réaffirmée de ne pas augmenter la pression fiscale

Malgré cela, la majorité départementale, comme elle s’y était engagée, et pour la 2ème année consécutive, n’augmentera pas le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties qui reste à 13,97%.

Les efforts sur les dépenses de fonctionnement permettent également de préserver les niveaux d’épargne. L’épargne brute, qui s’établit à 56,6 M€, est même en légère augmentation par rapport à 2016. L’épargne nette reste stable à 24,7 M€.

 

Des dépenses d’investissement renforcées autour des projets prioritaires

Les dépenses d’investissement augmentent de près de 10 M€ par rapport au budget 2016 pour un montant total de 122 M€ répartis comme suit :

  • La politique routière : 1er budget d’investissement avec 46 M€ (BHNS, rocade sud-est de Bourg-en-Bresse, Eco Pont de Péron, Pont de Fleurville...) en hausse de 18 M€ par rapport au BP2016
  • La politique éducation : 19 M€ pour la poursuite du Plan collèges (construction de nouveaux collèges comme à Briord, reconstruction de collèges à Bellegarde-sur-Valserine, à St-Didier-de-Formans, maintenance, ENT…), les Parcours méritants, le chéquier jeunes (promesse de campagne)
  • La politique en faveur des territoires: le Département reste le 1er partenaire des communes et intercommunalité avec 22 M€ consacrés à l’aide aux communes, au soutien à l’agriculture, au tourisme et à l’attractivité
  • Les solidarités : 29 M€ pour des investissements dans les établissements pour personnes âgées, la Maison de l’enfance de Bourg-en-Bresse, l’accessibilité des bâtiments, le logement social, les travaux de casernement du SDIS et l’aide à l’acquisition de véhicules/matériel…

 info02

Plus d’infos sur le budget

Nous suivre

  • Page FacebookTwittericône Ain 360Flux RSS

Accès Extranet

Effacer
Effacer