Vous êtes sur la page :  Accueil > Développer nos territoires > Economie > Les filières > Commerce et industrie

Les filières

Ils envoient du bois !

Passer les outils de partage et d'impression

Partager  Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Version imprimable - Nouvelle fenêtre

Avec le vote de son 3e livre blanc, le Département renouvelle son engagement aux côtés des professionnels de la filière bois. Portraits !


 

 Témoignages de pro

 "Nos forêts sont des maisons de retraite, il faut en faire des maternités"

Cyrille Ducret - Maillat – scierie Ducret - 80 salariés sur le site. 15 sites dans le monde

cyrille ducret@JFBASSET"Actuellement bon nombre de parcelles sont des champs de ronces, avec des bois de mauvais rapport. Le propriétaire en tire peu de revenu et l’exploitant ne gagne pas sa vie avec des rendements trop faibles. Le travail engagé avec le Département a permis depuis 5 ans de travailler les terrains pour en extraire du bois énergie et commencer la reforestation, qui donnera ses premiers fruits dans une quinzaine d’année. Nous aurons, je l’espère, une forêt de production capable d’alimenter les scieries et les transformateurs du secteur. En attendant, les entreprises locales se serrent les coudes, nous formons des jeunes à l’école du bois de Cormaranche-en-Bugey. Avec des bois de qualité en quantité et des techniciens expérimentés, nous pouvons copier l’Autriche. Notre objectif n’est pas d’avoir un maximum de crédit du Département, c’est de nous aider à changer le modèle économique. Une forêt de production, c’est de la création de valeur ajoutée, des emplois pour nos jeunes."

 

 

Valérie-Chevallon-FIA Ain webValérie Chevallon, directrice FIB01

"Faites travailler les professionnels du bois de l'Ain"

FIB01 Fédération interprofessionnelle du bois

"Nous avons la chance d’avoir un réseau de professionnels locaux : scieurs, charpentiers, menuisiers. Faites les travailler ! Vous contribuerez à dynamiser la filière bois et les emplois qui vont avec ! Nous devons encore sensibiliser les architectes et les bailleurs sociaux car le bois est un formidable matériau de construction s’il est bien mis en œuvre. Le bâtiment de l’USO rugby à Oyonnax le prouve, avec un système de lamellé-collé à base de sapin du Bugey ! Vous aussi, particuliers : une charpente traditionnelle, c’est peut être légèrement plus cher que de la fermette importée d’Allemagne  mais vos combles deviennent aménageables !"

 

 

Joseph-Scalese BAB-webJoseph Scalese, BAB Fabrication de palettes, Béard-Géovressiat

"Assurer la sécurité de mes salariés"

« Je ne sais pas si j’ai envie que Jérémy, mon fils, actuellement étudiant en BTS construction bois, me succède. L’administration nous impose des mises aux normes toujours plus exigeantes. Ma passion c’est le bois, pas la paperasse ». Pourtant la boîte à bois (BAB) tourne bien, fournissant en palettes bois une clientèle très locale, soucieux de rapidité et de flexibilité. En 14 ans, BAB est passée de 3 à 43 salariés. Joseph Scalese aménage d’ailleurs un site entièrement neuf, doté d’un outil de travail hautement performant équipé des technologies les plus récentes.

BAB traitement des poussièresweb

Son système d’aspiration et de filtration des déchets de sciure est unique dans l’Ain : « c’est un investissement lourd, que le Département m’a aidé à financer. Dans notre métier, le bruit et la poussière sont très présents, cette installation permet de filtrer 67 000 m3/air/heure. C’est important de proposer des conditions de travail digne du 21e siécle. Dans notre métier, les accidents sont rares mais souvent graves. Nous automatisons au maximum pour réduire la pénibilité du travail.»

 

 

 

 

 

 

 

remi-Bonnet Ain Foret"Un métier passion"

Rémi Bonnet, entrepreneur de travaux forestier à Drom

"Les chantiers en forêt, je suis tombé dedans quand j’étais petit, en suivant mon père, qui est entrepreneur de travaux forestiers depuis 1983. Je voulais être conducteur de convoi exceptionnel. Finalement, j’ai pu me former en conciliant ma passion du bois et de la mécanique. Notre métier demande beaucoup de technicité, nous utilisons des engins complexes à manier avec un abattage et un débardage mécaniques. Plus besoin d’avoir un bon physique, il faut de l’organisation pour améliorer le rendement et le bon geste pour prélever les arbres sans dénaturer la forêt. Je suis passionné par mon métier et j’ai envie de le faire connaître. Pour cela, nous avons participé au tournage d’une vidéo sur le filière, à destination des écoliers.

Le Département nous a aidé dans la prévention avec la fourniture de panneaux de chantier normalisés et une formation aux gestes de secourisme. C’est important car notre métier expose à des risques. Nous avons également suivi une initiation à l’utilisation de l’informatique. Des aides à l’investissement existent aussi pour le petit matériel. Depuis 3 ans, nous rencontrons des confrères au sein de l’association forest’ain. C’est important de ne pas s’isoler !"

 

PLUS D'INFOS

Filière bois de l’Ain : le Département confirme son engagement !

Se former aux métiers du Bois

3e livre blanc de la filière Bois Forêt 2017-2019

LivreBlancFilièreBois Ain2017web

Nous suivre

  • Page FacebookTwittericône Ain 360Flux RSS

Accès Extranet

Effacer
Effacer