Centrale Nucléaire : Participer à la concertation publique

Publié le 25 octobre 2018

32 réacteurs, répartis sur 8 centrales dont celle du Bugey sont concernés par un réexamen des dispositions d'amélioration du niveau de sûreté des réacteurs nucléaires.
L’objectif de cette concertation, qui se déroulera jusqu'en mars 2019, est d’associer le public aux enjeux et objectifs liés à la poursuite éventuelle de fonctionnement de ces réacteurs nucléaires après 40 ans.

Qu’est-ce que le réexamen périodique de sûreté ?

  • Les réacteurs nucléaires français qui ont été mis en service dans les années 1980 vont faire l’objet de leur quatrième réexamen périodique.
  • Il a lieu tous les 10 ans.
  • Il sert à examiner en profondeur l’état de l’installation nucléaire pour vérifier sa conformité, en tenant compte de son vieillissement.
  • Il a pour objectif d’améliorer le niveau de sûreté en intégrant les retours d’expérience et les progrès techniques réalisés sur les réacteurs les plus récents.

> En savoir plus sur la démarche

Une concertation publique, pourquoi ?

Les dispositions proposées par EDF dans le cadre d’une éventuelle poursuite de fonctionnement des réacteurs doivent être systématiquement soumises à une enquête publique. Préalablement à ces enquêtes publiques, le HCTISN a décidé d’organiser une concertation, même si elle n’est pas explicitement prévue par la loi, afin de permettre au public d’être associé à la préparation des choix.

Cette démarche volontaire et inédite, portée par le HCTISN, mobilise outre EDF en tant qu’opérateur responsable des réexamens périodiques, les principaux acteurs institutionnels de la sûreté des centrales nucléaires en France : l’Association nationale des comités et commissions locales d’information (ANCCLI), l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Cette concertation se déroulera sous l’égide de deux garantes, Marianne Azario et Isabelle Barthe, désignées par le HCTISN au sein de la liste nationale établie par la Commission nationale du débat public (CNDP).

Comment le public peut-il participer à la concertation ?

4 façons de prendre part à la concertation : 

  • En ligne via la plateforme dédiée http://concertation.suretenucleaire.fr : information sur la démarche de concertation avec la possibilité de poser des questions et de donner son avis sur les améliorations de sûreté
  • En réunion publique : le lundi 12 novembre 2018, à 18 h 30, au Centre international de rencontres de Saint-Vulbas. Téléchargez l'affiche.
  • En atelier thématique public : le mercredi 19 décembre 2018, à 18 h, au Centre international de rencontres de Saint-Vulbas.
  • Par courrier : un questionnaire de concertation est mis à disposition dans votre mairie.

Centre international de rencontres de Saint-Vulbas.

Comment s'y rendre ? Google Maps
Téléphone : 04 74 46 22 70
Site internet : https://centreinternational.jimdo.com/

Nous contacter

Direction de la Communication 
4 avenue du Champ de foire
01000 Bourg-en-Bresse
04 74 32 32 16
communication@ain.fr

 

La réponse à votre message vous sera transmise cette l'adresse e-mail.
Vos nom et prénom sont facultatifs

Autres actualités dans le même domaine