Les réponses du Département de l’Ain à la pandémie du Covid-19

Publié le 29 mai 2020 dans Coronavirus Santé Institution
Distribution Masques Deguerry

⚠️ Dernière minute...

Suite à un arrêté pris par la Préfet de l'Ain et à un renforcement des mesures sanitaires, le passage du Le Tour de France au col de la Biche et au col du Grand-Colombier se tiendra à huit-clos.

❌ "Les accès au col du Grand Colombier et au col de la Biche seront interdits du samedi 12 septembre 2020 à midi au dimanche 13 septembre 2020 à 20h. Par ailleurs, aucun spectateur, aucun rassemblement ni aucune manifestation n’y seront donc autorisés.

😷 Par arrêté préfectoral, le port du masque sera obligatoire dans l’ensemble de la commune de Culoz, le dimanche 13 septembre 2020 entre 08h00 et 20h00.

Les spectateurs pourront suivre cette 15e étape sur tout le reste du parcours. Ils sont invités néanmoins à la plus grande prudence et à s’espacer tout le long de la route pour éviter les regroupements. Le port du masque est obligatoire sur l’ensemble du parcours de l’épreuve."

Pour faire face à la crise sanitaire liée à l’épidémie de Coronavirus, le Département, en lien étroit avec la Préfecture et le Conseil régional, se mobilise pour lutter contre le virus dans l’Ain.
Avec un plan d'actions de 32 millions d'euros, il se dote
d’un dispositif ciblé sur le coeur de ses compétences propres comme partagées, à partir des besoins exprimés par les acteurs de terrain auprès des élus départementaux.

Cette page vous permet de vous tenir à jour des mesures prises par la collectivité départementale :

Quel plan d'action pour accompagner la reprise ?

Véritable coordinateur territorial, le Département se dote d'un plan d'actions de 32 millions d'euros, issu de la concertation avec ses partenaires locaux. Il sera présenté aux élus lors de la session programmée le 25 mai 2020. Ce plan permet d'investir massivement dans les secteurs économiques en souffrance et d'accompagner les acteurs les plus fragilisés par cette crise.

" Face à cet « état d’urgence sanitaire », le Conseil départemental de l’Ain choisit l’action plutôt que l’inertie. Dans le respect de ses compétences propres ou partagées, il assume les devoirs qui lui incombent ".

Jean Deguerry, Président du Département

Ces soutiens, susceptibles d’être ajustés selon les besoins, se répartissent comme suit :

  • Solidarité : 13,1 millions d'euros
  • Économie : 2 millions d'euros
  • Tourisme : 5,7 millions d'euros
  • Sport – Culture : 0,6 millions d'euros
  • Dotation territoriale : 5 millions d'euros
  • Fonds de réserve : 5 millions d'euros
  • Collectivité départementale : 0,6 millions d'euros

Certaines de ces aides seront cumulables avec les dispositions prises par l’État, la Région ou les collectivités du bloc communal.

Avec ce plan d'actions,  le Département est acteur essentiel de la relance économique tout en étant garant de la solidarité et de sa promesse de ne pas augmenter les impôts.

Quelles mesures de déconfinement dans le département ?

Le Président de la République a annoncé la sortie du confinement le lundi 11 mai. Au sein de la Collectivité départementale, la continuité de service se poursuit, afin d'accompagner les demandes des usagers, et l'ensemble des activités reprennent progressivement.

Musées : l'heure de la réouverture

Afin d’accueillir à nouveau le public dans les meilleures conditions, notamment sanitaires, les musées départementaux ont préparé leur réouverture au public. Elle est effective :

Une réouverture progressive des Archives départementales est également en place depuis le mardi 2 juin, uniquement sur rendez-vous.

Services sociaux : Reprise progressive de l'ensemble des activités

À compter du 11 mai 2020, les services départementaux de la solidarité ont repris progressivement l’ensemble des activités nécessaires aux aindinois.

⚠️Premier contact ? Appelez le  30 01. Les accueils physiques dans nos locaux se feront exclusivement sur rendez-vous et si nécessaire. Des visites à domicile seront également organisées si besoin.

⚠️ Vous êtes déjà en relation avec nos services ? Contactez directement le Centre départemental de Solidarité de votre domicile.

CDS Croix Blanche - Bourg-en-Bresse, 04 74 45 17 32
CDS Pierre Goujon - Bourg-en-Bresse, 04 74 45 02 66
CDS Oyonnax, 04 74 81 20 20
CDS Ambérieu-en-Bugey, 04 74 38 59 66
CDS Belley, 04 79 81 34 27
CDS Châtillon-sur-Chalaronne, 04 74 55 36 70
CDS Lagnieu, 04 74 40 19 30
CDS Miribel, 04 78 55 30 71
CDS Montrevel-en -Bresse, 04 74 25 61 96
CDS Nantua, 04 74 75 95 96
CDS Pays de Gex, 04 50 42 12 65
CDS Pont-de-Vaux, 03 85 30 31 73
CDS Trévoux, 04 74 00 48 23
CDS Saint-Didier-sur-Chalaronne, 04 74 04 04 09
CDS Valserhône, 04 50 56 02 67

Vous n'êtes pas sûr de connaître le Centre Départemental de Solidarité (CDS) de votre domicile ?

Saisissez le nom de votre commune ou son code postal dans le module de recherche ci-dessous :

 

Appellez le CDS de votre domicile

Veuillez saisir le nom ou le code postal de la commune

En ligne :
Ain j'écoute ? Posez votre question

Pensez à saisir votre numéro de téléphone dans votre message : en fonction de la situation, nous pouvons être amené à vous appeler.

La réponse à votre message vous sera transmise cette l'adresse e-mail.
Vos nom et prénom sont facultatifs
Consultez les mentions légales

 

Un rendez-vous pourra être proposé en cas d’extrême urgence.
Le Département assure durant cette période l’ensemble des prestations attribuées : Prestation de Compensation du handicap, Allocation Personnalisée d’Autonomie, Allocation Compensatrice pour tierce personne, Revenu de Solidarité Active, … Les agents du Département de l’Ain restent mobilisés pour accompagner les Aindinois sous une forme adaptée aux circonstances.

Quelles mesures pour faire face à la crise ?

Le Département distribue 570 000 masques

Le 13 avril 2020, le Président de la République a annoncé un déconfinement de la population à partir du 11 mai.

Sans attendre les récentes annonces du Premier Ministre, le Département de l’Ain a passé commande de 320 000 masques pour garantir la sécurité de toutes les personnes ayant un emploi dans l’Ain, alors que la reprise des activités économiques se dessine.

Ces nouvelles commandes viennent en complément des 250 000 masques déjà diffusés auprès des Ehpad, Marpa, résidences autonomie, services d’aide à domicile, associations.

174 000 masques pour les personnes ayant une activité professionnelle dans l’Ain

Parce qu’il est urgent que l’activité économique puisse reprendre, tout en garantissant la sécurité des personnes ayant une activité professionnelle, le Département a passé commande de 174 000 masques en tissu réutilisable et cofinancés avec les intercommunalités. Chacune recevra un masque lavable.

Co-financés par les EPCI, ces 174 000 masques viennent d'être conditionnés par les équipes de la Direction des ressources techniques techniques, des bâtiments et des vacataires. Ils sont dispatchés ce mardi 19 mai et mercredi 20 mai dans les différentes intercommunalités du territoire qui se chargeront de les diffuser aux entreprises.

" Le Département entend préserver la sécurité sanitaire de tous ceux qui exercent une activité dans l’Ain "

" Je tiens à remercier les EPCI pour leur collaboration dans le co-financement et la distribution de ces masques indispensables à une reprise rapide de l’économie aindinoise. Alors que le Gouvernement vient d’annoncer la reprise progressive de l’activité, le Département entend préserver la sécurité sanitaire de tous ceux qui exercent une activité dans l’Ain. Parce que le Département est une collectivité de proximité qui a à coeur de faciliter la reprise de la vie économique, il m’a semblé indispensable d’équiper les Aindinois en activité, après avoir pensé aux personnels et résidents des établissements pour personnes âgées ".

 

Jean Deguerry, président du Département

120 000 masques pour les assistants maternels et les personnels de la petite enfance

Depuis le début de l’épidémie, le Gouvernement a souhaité maintenir l’accueil des enfants par les assistants maternels agréés, pour permettre la mobilisation des professions prioritaires, ainsi que la poursuite des activités indispensables.

À partir du 11 mai, date du déconfinement, ce seront désormais beaucoup plus d’enfants qui devront être accueillis. Afin d’assurer la sécurité des assistants maternels, de leur entourage et des enfants dont ils ont la garde quotidienne, le Département a souhaité garantir, à tous les assistants maternels aindinois l’accès à des masques. Ce sont 120 000 masques chirurgicaux qui seront diffusés, dès réception, par les Centres départementaux de la solidarité (CDS). Tous les assistants maternels agréés recevront un courrier précisant les modalités de retrait. Inutile d'appeler. Un rendez-vous leur sera donné pour qu’ils puissent retirer leurs masques. Cette dotation couvrira les besoins de ces professionnels pour 15 jours.

" Indispensable d’équiper gratuitement en masques les assistants maternels de l’Ain "

" Les assistants maternels exercent un métier dans lequel les gestes barrières ne peuvent être respectés avec les enfants. Le Gouvernement a souhaité maintenir leur activité, sans pour autant leur donner les moyens de se protéger, puisque les protections, telles que les masques, ont été réservées au personnel en contact avec des malades et aux malades eux-mêmes. A l’heure du déconfinement, où plus d’enfants seront accueillis chez ces professionnels de la petite enfance, je considère qu’il est indispensable d’équiper gratuitement en masques les 4 600 assistants maternels de l’Ain ".

 

Jean Deguerry, président du Département

A l'heure de la reprise partielle des cours dans les collèges du département, lundi 18 mai, 30 000 masques ont été diffusés auprès des personnels de la restauration et de l'entretien des établissements.

Tests de dépistages : le LDA mobilisé

Pour lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19 dans les Ehpad, l’ARS a décidé d’autoriser le Laboratoire départemental d’analyses (LDA) de l’Ain à analyser les tests de dépistages réalisés auprès des résidents et des personnels soignants des structures d’hébergement pour personnes âgées. L’objectif est d’analyser environ 250 tests par jour.

Plan de relance de l’économie départementale

Pour que le Département joue pleinement son rôle de collectivité de proximité et afin qu’aucun acteur économique ne soit laissé sur le bord du chemin pendant la crise sanitaire et lors du déconfinement, le Président Deguerry soutient la volonté du Député Damien Abad de réclamer à l’Etat un assouplissement prolongé de le loi Notre. L’objectif de cette initiative vise à donner au Département les capacités d’actions adaptées aux besoins exprimés sur le terrain. Parallèlement, la collectivité départementale redéfinira ses impératifs budgétaires afin de dégager, partout où cela sera possible, des marges de manœuvre financières. Toutes les actions seront ensuite déployées de manière concertée avec les services de la Préfecture et ceux des Chambres consulaires.

Quelle continuité des services départementaux durant la crise ?

Jean Deguerry s'exprime sur la continuité des services départementaux

" Chers aindinoises, chers aindinois,

En ce 3e jour de confinement, je souhaite vous informer des décisions que j’ai prises concernant l’organisation de la continuité de l’activité des services départementaux durant la période de confinement annoncée lundi soir par le Président de la République.

Il est du devoir du Département d’être aux côtés des personnes les plus fragiles et d’assurer toutes les missions essentielles dont il a la charge.

C’est pourquoi j’ai activé le plan de continuité de l’activité des services du Département de l’Ain.

En respectant strictement les précautions d’usages que nous connaissons tous désormais, nous maintenons la continuité de nos activités, notamment en direction de la protection de l’enfance et de l’accompagnement des seniors. Nous activons en particulier le dispositif « vigilance autonomie » qui permet aux Assistants Territoriaux Socio-Educatif Personnes Agées et aux Coordinatrices Maison Départementale des Personnes Handicapées d’appeler depuis leur domicile les bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d'Autonomie et de la PCH pour s’assurer de la bonne santé des bénéficiaires, et donner l’alerte, au besoin.

 

Vous le comprendrez, le fonctionnement normal de notre collectivité est évidemment fortement impacté durant ce confinement. Le 30.01, numéro unique du service relation à l’usager est temporairement suspendu, nous vous invitons à consulter notre site ain.fr pour toute question. Les urgences demeurent évidemment prises en charge.

En outre, les missions essentielles de maintien du réseau routier départemental sont maintenues, en particulier la surveillance du réseau et la gestion des incidents et urgences. Une trentaine d’agents assurent ce service minimum.

Par ailleurs, je suis très régulièrement en lien avec les services de la Préfecture et du Conseil régional pour étudier l’ensemble des mesures que nous pouvons prendre pour soutenir les entreprises qui se retrouvent en difficulté. Des décisions seront prises prochainement pour soutenir notre tissu économique, impacté par les conséquences du COVID-19.

Chaque jour, les Conseillers départementaux et les cadres de notre collectivité communiquent pour maintenir la continuité des activités indispensables du Département.

En lien avec Damien Abad, particulièrement mobilisé à l’Assemblée nationale, nous faisons très régulièrement remonter au niveau national les difficultés engendrées par cette situation exceptionnelle.

Nous comptons sur le civisme de chacun pour respecter et faire respecter le confinement et les gestes barrières ".

Jean Deguerry, président du Département de l'Ain

Nous contacter

Département de l'Ain - Direction de la Communication

 
Sur place
4 avenue du Champ de foire
01000 Bourg-en-Bresse


Par téléphone
04 74 32 32 16

 

En ligne
Email : communication@ain.fr

Ain j'écoute? Posez votre question

La réponse à votre message vous sera transmise cette l'adresse e-mail.
Vos nom et prénom sont facultatifs
Consultez les mentions légales

Autres actualités dans le même domaine