Le Département investit pour la mobilité dans le Pays de Gex

Publié le 16 septembre 2019 dans Aménagement du territoire Transports et routes

Conscient des problématiques de mobilité rencontrées quotidiennement par les habitants du Pays de Gex, le Département investit dans des projets concrets pour répondre aux enjeux du territoire :

  • Les travaux du BHNS entre Ferney-Voltaire et Gex sont bien avancés.
  • A l'initiative du Département et de PGA, les différents partenaires publics ont signé, jeudi 12 septembre 2019, un accord pour des solutions de désengorgement du secteur stratégique de la Porte de France, point de passage obligé pour accéder à Genève.

Après avoir investit 17 M€ dans le BHNS entre Gex et Ferney-Voltaire, opérationnel fin 2021, le Département se lance, avec ses partenaires, dans un nouveau projet d'envergure pour l'avenir du Pays de Gex.

Répondre aux problèmes de mobilité

Le secteur de la "Porte de France", territoire transfrontalier, se caractérise par des migrations pendulaires domicile-travail particulièrement fortes. Les quelque 24 000 véhicules qui franchissent quotidiennement la douane de Meyrin sont, en effet, à l’origine de problèmes récurrents de congestion routière. Pour répondre à l’accroissement de la demande globale de déplacements, le Département de l'Ain et Pays de Gex Agglomération, avec le soutien de la Région, des États français et suisse, et du CERN, portent des projets d'aménagement d’envergure :

  • la construction d’une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) entre le CERN et le carrefour "Porte de France" à Saint-Genis-Pouilly, ainsi que la création d’un parking-relais de grande capacité ;
  • la restructuration du carrefour de la "Porte de France" avec la création d’une trémie et de carrefours à feux.

"Désormais, la Région, le Département et PGA travaillent main dans la main pour les mobilités dans le Pays de Gex". Jean Deguerry, président du Département

Répondre à vos questions

Quelle place pour les modes doux ?

Les longues files d'attente en heures de pointe génèrent une situation particulièrement dangereuse pour les modes doux (piétons, vélos) qui veulent franchir le carrefour. Les travaux permettront de sécuriser le site par :

  • la dénivellation du flux routier sous forme de trémie à 4 voies urbaines,
  • la création de voies réservées aux modes doux à la surface,
  • le prolongement de la voie verte d’agglomération.

Pourquoi pas un tram ?

Le projet initial de création d'un tramway n'a malheureusement pas été retenu par Berne, dans les projets de cofinancement du Projet d’Agglomération de 3e génération, ce qui rend pour le moment impossible sa réalisation. Il fallait donc trouver rapidement une alternative concrète, réaliste et réalisable dans des délais raisonnables. C'est ce tour de force qui été réalisé par le Département, Pays de Gex Agglo et la Région.

Quelles dispositions pendant les travaux ?

Les travaux d'aménagement du carrefour Porte de France, coordonnés par le Département, et ceux du BHNS, coordonnés par Pays de Gex Agglo, devraient s'étaler entre fin 2020 et fin 2023.

La gestion du trafic pendant les travaux est la préoccupation majeure des maîtres d'ouvrage : tous les courants de circulation seront maintenus (voiries provisoires), le chantier se déroulera par phases dépendantes du mode de circulation provisoire mis en place.

Les informations pratiques seront disponibles sur le site www.ain.fr, via les réseaux sociaux du Département et via une information de la presse.

Plus d'infos sur le projet de réaménagement de la Porte de France

Nous contacter

Direction de la Communication 
4 avenue du Champ de foire
01000 Bourg-en-Bresse
04 74 32 32 16
communication@ain.fr

La réponse à votre message vous sera transmise cette l'adresse e-mail.
Vos nom et prénom sont facultatifs

Autres actualités dans le même domaine