Jazz à Fareins : Gaspard Baradel Quartet & Bloom Quintet

le 25 novembre 2021 Fareins
Coup de coeur
Jazz à Fareins

Venez passer un super moment à l'ouverture du festival Jazz à Fareins avec deux concerts proposés :
- Gaspard Baradel Quartet
- Bloom Quintet

Présentation

Gaspard Baradel Quartet :

Il est né à Saint-Martin d’Hères, il n’y a (que) vingt-six ans. Patiemment, il a su se forger une notoriété certaine dans le monde du saxophone. Une valeur sûre…

Être bon musicien ? C’est être simple, avant tout…
Michel Martelli : Gaspard, comment va commencer ta route ?

Gaspard Baradel : Je suis donc natif de l’Isère et je vais grandir à Villard-Bonnot, dans la banlieue de Grenoble où je vais rester jusqu’à mes dix ans. Et puis, à onze ans, pour raisons familiales, je vais partir en Auvergne, à Clermont-Ferrand où je passerai mon Bac, en section scientifique. La musique ? Elle est née en moi alors que j’étais toujours en Isère, puisque j’ai commencé le solfège à l’âge de six ans, et le sax à l’âge de sept. On m’avait demandé de choisir mon instrument et moi, j’hésitais entre la trompette et le saxophone. Déjà. Ces deux instruments (soufflants) représentaient vraiment le jazz, et surtout, la liberté dans la musique. Ça m’avait beaucoup marqué, tu sais, la musique m’accompagne depuis que je suis tout petit… Et pourtant, seul mon père est musicien autour de moi. Et encore, musicien amateur. Il joue de la guitare – du reste, il m’en a appris les rudiments – et il a dû, sans doute, repérer en moi un certain potentiel puisqu’il m’a poussé vers la musique. Et il a bien eu raison. Donc, à sept ans, je vais entrer dans l’école associative de musique de ma ville, sous la direction de Lionel Devos, et là, je vais apprendre les bases du sax pendant quatre ans. En arrivant sur Clermont-Ferrand, je rentre au Conservatoire. Je ne vais le quitter qu’une fois mes dix-huit ans révolus. Eh bien, tu vois, de cette époque, seul le pianiste – aujourd’hui Toulousain – Étienne Manchon a suivi une route « jazz ». Les autres élèves du Conservatoire sont aujourd’hui profs ou restés dans la filière « classique »…

Bloom Quintet :

Je suis allé chercher la définition du mot glamour dont on nous rabat les oreilles à longueur de temps lorsqu’il est question de parler de chanteuses de jazz, en mettant bien souvent en avant non pas les qualités vocales, musicales, des femmes mais plutôt leur attrait physique. Glamour : Type de sex appeal sophistiqué, caractéristiques de certaines stars. En musique, il y aurait un style glamour, glitter. Je préfère ne pas mourir idiot. Maintenant je saurai. Certaines femmes malheureusement se prêtent au jeu du glamour, certains groupes accentuent jusqu’à la caricature ce type de façon de se tenir et d’aguicher les hommes. Peut être aussi parce que les programmateurs sont bien souvent des hommes. Attention, je ne suis pas en train de dire qu’elles sont prêtes à tout. Et je ne suis pas non plus ni pudibond ni insensible au charme des chanteuses. En l’occurrence celles de Bloom.

Services

Adresse et contact

Infos pratiques

Horaires :
Jeudi 25 novembre 2021.
20h30 : concert 1ère partie
22h00 : concert 2ème partie.

Tarifs :
Plein tarif : 20 euros
Demi tarif : 10 euros
Abonnement festival 3 concerts : 50 euros
Si paiement par chèque l'ordre est : La Saône Swingue, place de la bascule, 01480 Fareins.

Mode de Paiement :
Carte bancaire/crédit, Chèque, Espèces.

Réservation :
Sur réservation.

Informations complémentaires :
Parking devant la salle des fêtes

Autres activités pouvant vous intéresser