Rencontre avec nos médaillés olympiques aindinois !

Publié le 23 septembre 2021
Chloé Jacquet Florian Grengbo

Chloé Jacquet et Florian Grengbo ont rejoint cet été la grande famille des athlètes aindinois médaillés olympiques. Ils ont été reçus le 22 septembre à l’Hôtel du Département par Jean Deguerry, Président du Département de l'Ain, Hélène Cédileau, vice-présidente déléguée aux ressources humaines et aux sports, les conseillers départementaux, Pierre Lurin, Hélène Bertrand-Maréchal et Alain Chapuis en présence des comités sportifs, des entraineurs, des proches et du grand public. Cette rencontre a été suivie d'une séance de dédicace.

4 questions à nos deux jeunes médaillés aindinois

Chloé Jacquet participera aux JO de Tokyo en 2021
Florian Grengbo aux JO de Tokyo

Chloé Jacquet,
médaillée d’argent en Rugby à 7

Florian Grengbo,
médaillé de bronze cyclisme sur piste.

Que représente cette médaille olympique ?

C.J. "Cette médaille c’est comme un rêve qui se réalise, elle est tellement belle, j’en prends soin et je la partage volontiers avec les gens qui veulent la voir, la toucher."

F.G. "Cette médaille est un lingot d’or avec une aura particulière, ce n’est vraiment pas une médaille classique."

Quel impact a eu le report des Jeux sur votre préparation ?

C.J. "Je m’estime tellement chanceuse que les JO de Tokyo se soient tenus en 2021. Je rêvais de Paris 2024 et, en 2020, comme je n’étais pas encore sous contrat avec France7, je n’aurais jamais pu être sélectionnée."

F.G. "Le report des jeux m’a permis d’obtenir mon Bac, de réfléchir à mon avenir, de souffler. Ensuite, j’ai repris les entrainements, plus motivé encore. Jusqu’en janvier, je n’étais qu’un outsider, finalement en faisant les meilleurs temps, je me suis qualifié."

Qu’avez-vous ressenti quelques secondes avant d’entrer en compétition ?

C.J. "J’ai débuté la finale sur le banc de touche, les matchs sont très courts au rugby à 7, j’étais stressée et je n’avais qu’une idée en tête, entrer sur le terrain pour mon équipe !"

F.G. "Juste avant le départ, je fais le vide, j’écoute
le décompte et je me dis que je suis là
pour tout casser. Je ne ressens que du bon
stress !"

Quels sont vos projets ?

C.J. "J’ai repris les entrainements avec le Lou. Je m’entraine au rugby à 15 et à 7 car j’espère bien participer aux deux Coupes du Monde en 2022, dans les deux catégories. Bien sûr le grand objectif, c’est Paris 2024 !"

F.G. "Prochain objectif les championnats du monde de cyclisme sur piste du 20 au 24 octobre à Roubaix mais j’ai en tête les JO 2024, vu l’ambiance au Trocadéro à notre retour de Tokyo, à Paris, en 2024, ça va être la folie !"

Autres actualités dans le même domaine