Aide aux projets culturels et aux festivals

Mis à jour le 25 novembre 2022

Pour les festivals et les événements culturels, les conditions d'éligibilité, d'attribution et de versement des aides changent en 2023. Pour les connaître, consultez les rubriques de cette page.

Vous souhaitez bénéficier d’une aide financière pour l’organisation d’une manifestation culturelle, d’un festival ou d'un projet d'action culturelle ? Cette page présente les critères d’éligibilité et les modalités d'attribution de l’aide proposée par le Département.

Afin d'accompagner l’offre culturelle dans l’Ain, le Département apporte une aide aux associations et compagnies organisatrices de manifestations festivalières et d’évènements culturels d’envergure. Le Département soutient également les projets mis en œuvre dans tous les champs culturels et artistiques (spectacle vivant, arts visuels, arts plastiques, littérature…), sous réserve que ceux-ci soient en cohérence avec les grands axes de sa politique culturelle et favorisent le développement d’actions en direction des publics.

Qui sont les bénéficiaires ?

  • Les associations de l’Ain (siège social dans le département)
  • Les compagnies et équipes artistiques de l’Ain (structures ayant leur siège social dans le département)

Quels sont les critères d’éligibilité ?

Festivals (spectacle vivant et cinéma)

  • La durée : le festival doit proposer une offre artistique sur une durée d’au moins trois jours consécutifs ou répartis sur une durée minimum de 2 à 3 semaines.
  • La régularité : le festival doit s’inscrire dans la durée, se dérouler tous les ans ou en biennale
  • L’identité artistique : le festival doit avoir une thématique, une spécificité et une identité artistique propre
  • Le lieu et l’organisation : le festival doit être identifié à un lieu, un équipement, une commune ou un territoire. Cette aide ne concerne pas les festivals de spectacle vivant organisés par les lieux de diffusion professionnels du territoire en plus de leur programmation annuelle.
  • La programmation professionnelle : le festival doit proposer une offre artistique professionnelle (au moins 6 séances professionnelles)
  • La notoriété départementale : le festival doit atteindre un rayonnement dépassant largement le niveau local. Il doit être reconnu et identifié au minimum au niveau départemental (par la presse, les professionnels, les publics, les partenaires, etc.)
  • Le montage financier : le festival doit trouver son équilibre financier de façon stable, dégager une part significative des recettes propres et recourir à un partenariat public/privé multiple et important, en numéraire ou en logistique. Il doit présenter une pluralité de financements : l’aide d’un autre financeur public au minimum est requise (commune, EPCI, Région, État) ou une aide en nature significative de la part de la commune d’accueil. Le festival doit garantir la prédominance de la part du budget artistique dans son budget global.
  • Les tarifs : le festival doit démontrer une réelle politique tarifaire en direction des publics, défavorisés et/ou éloignés de l’offre culturelle.
  • L’équilibre financier : la structure organisatrice doit garantir une stabilité financière certaine. Elle ne doit pas présenter de déficit au cours des deux années précédentes.

Festivals de bande dessinée et salons littéraires

  • La durée : l’événement doit proposer au moins deux jours d’ouverture au public
  • La programmation : qualitative et originale, renouvelée d’une édition à l’autre, elle témoigne d’une identité affirmée autour d’un genre, d’une thématique…
  • Les auteurs : accueil d’une majorité d’auteurs publiés à compte d’éditeur
  • Le rayonnement : dépassant largement le niveau local, l’événement doit être reconnu et identifié au minimum au niveau départemental
  • Les intervenants : les interventions des auteurs, dessinateurs, écrivains, illustrateurs, traducteurs, quelle que soit leur nature (lectures, signatures, table rondes, ateliers…) doivent être rémunérées et donner lieu aux déclarations sociales afférentes. Une rémunération conforme à la grille de la charte des auteurs ou aux recommandations du Centre national du livre est conseillée.
  • Les actions auprès des publics : organisation d’actions d’éducation artistique et culturelle, mobilisation du jeune public, politique tarifaire adaptée…
  • La pluralité de financements : l’aide d’un autre financeur public au minimum est requise (Commune, EPCI, Région, État), ou une aide en nature significative de la part de la commune d’accueil
  • L’équilibre financier : La structure porteuse du projet ne doit pas présenter de déficit aux cours des deux années précédentes

Manifestations (spectacle vivant, cinéma, arts visuels) autres que les festivals

  • La programmation : elle doit faire appel à des artistes professionnels ou des intervenants qualifiés.
    Les spectacles historiques, son et lumière, faisant intervenir des participants bénévoles sont inclus dans cette catégorie sous réserve de respecter les critères d’éligibilité. L’encadrement des participants doit être fait par des artistes professionnels dans le respect de la réglementation en vigueur
  • La durée : la manifestation doit se dérouler au minimum sur 2 jours. Les actions isolées ne sont pas éligibles.
  • Le rayonnement : la manifestation doit rayonner sur un territoire élargi et dépasser le seul cadre communal.
  • La pluralité de financements : l’aide d’un autre financeur public au minimum est requise (Commune, EPCI, Région, État), ou une aide en nature significative de la part de la commune d’accueil
  • Les partenariats : l’organisateur doit mobiliser des partenaires locaux
  • L’équilibre financier : la structure porteuse du projet ne doit pas présenter de déficit aux cours des deux années précédentes

Projets d’action culturelle

  • Les projets doivent émaner d’équipes artistiques professionnelles de l’Ain (structures ayant leur siège social dans le département)
  • Les projets doivent favoriser la mixité des publics, être relayées par des structures d’accueil, présenter une dimension territoriale marquée en milieu rural et faire appel à une dynamique de création participative (ex. : chantiers de création).
  • Les projets doivent se dérouler sur une durée d’au moins trois mois.

Quelles sont les modalités d'attribution et de versement ?

Les dépenses éligibles

La subvention départementale est fixée sur la base des dépenses suivantes, détaillées dans le budget prévisionnel :

  • Dépenses artistiques : achats de spectacles, cachets, déplacements, hébergement, locations, droits et taxes sur les spectacles, frais de projection, location de films, intervenants, jurys, captations, droits de monstration, rémunération des auteurs
  • Dépenses techniques : cachets, prestations, déplacements, hébergement, locations
  • Ne sont pas retenues comme dépenses éligibles : les charges relatives aux investissements, à la sécurité et aux secours, les achats de consommables, les fournitures et prestations de billetterie (édition, commissions), les charges de communication, ainsi que celles liées à la permanence de la structure (charges de personnel permanent, assurances, locations des locaux permanents…).

Les taux de subvention et les plafonds

La subvention votée est calculée sur la base des dépenses prévisionnelles éligibles. Le montant de la subvention définitivement acquise pourra différer du montant initialement fixé en cas de réduction significative du format du projet. Le calcul de la subvention sera fait sur la base du budget réalisé certifié et des dépenses éligibles, les factures et pièces justificatives pouvant le cas échéant être demandées.

Les demandes de subventions ne sont pas retenues lorsque l’application du taux sur les dépenses éligibles fait apparaître un montant d'aide inférieure à 1 000 €.

Pour les festivals (spectacle vivant et cinéma)

Si le budget prévisionnel (dépenses éligibles) est :

  • inférieur à 20 000 € : taux de 20 % et plafond à 3 000 €
  • compris entre 19 999 € et 100 000 € : taux de 15 % et plafond à 10 000 €
  • compris entre 99 999 € et 200 000 € : taux de 10 % et plafond à 15 000 €
  • supérieur ou égal à 200 000 € : taux de 5 % et plafond à 35 000 €

Pour les manifestations (spectacle vivant et cinéma)

Si le budget prévisionnel (dépenses éligibles) est :

  • inférieur à 20 000 € : taux de 20 % et plafond à 3 000 €
  • compris entre 19 999 € et 100 000 € : taux de 15 % et plafond à 10 000 €
  • compris entre 99 999 € et 200 000 € : taux de 10 % et plafond à 15 000 €
  • supérieur ou égal à 200 000 € : taux de 5 % et plafond à 35 000 €

Manifestations dédiées aux arts visuels

Si le budget prévisionnel (dépenses éligibles) est :

  • inférieur à 20 000 € : taux de 20 % et plafond à 4 000 €
  • compris entre 19 999 € et 100 000 € : taux de 20 % et plafond à 10 000 €

Festivals de bande dessinée et salons littéraires

Si le budget prévisionnel (dépenses éligibles) est :

  • inférieur à 20 000 € : taux de 30 % et plafond à 4 000 €
  • compris entre 19 999 € et 100 000 € : taux de 30 % et plafond à 10 000 €

Le versement de la subvention

  • Le versement des subventions accordées n’est pas automatique, il s’effectue sur présentation, dans les quatre mois suivant le terme de la manifestation ou du projet, des pièces justificatives précisées dans le courrier de notification d’attribution, ou le cas échéant par une convention
  • Une avance représentant au plus 35 % du montant de la subvention, sans être inférieure à 1 000 €, pourra être versée sur demande du bénéficiaire, à la suite de la délibération d’attribution. Cette avance sera déduite du montant de la subvention qui sera effectivement versé, calculé selon les modalités qui suivent
  • Le montant définitif de la subvention versée sera calculé sur la base des dépenses éligibles effectivement réalisées figurant sur un compte détaillé, certifié par le bénéficiaire. Il sera égal à celui figurant dans la délibération d’attribution si les dépenses réalisées sont soit supérieures, soit inférieures de moins de 10 % au budget prévisionnel. Dans le cas contraire, le pourcentage initialement appliqué au budget prévisionnel éligible figurant dans la délibération d’attribution sera appliqué aux dépenses effectivement réalisées
  • Il pourra être demandé communication de toutes factures et pièces justificatives préalablement à la détermination du montant et au versement de la subvention, conformément à l’article L1611-4 du code général des collectivités territoriales
  • Tous les versements seront réalisés par virement sur le compte bancaire dont les références ont été communiquées par les bénéficiaires lors du dépôt de leur dossier

Informations complémentaires

  • Les bénéficiaires s'engagent à mentionner de façon significative la participation du Département de l'Ain sur toutes les actions aidées. Le Département se réserve le droit de communiquer sur ce partenariat
  • Les demandes doivent être réceptionnées au moins 4 mois avant la date de la manifestation

Quelles sont les démarches à suivre ?

Date limite de dépôt de dossier : au moins 4 mois avant la date de la manifestation ou le démarrage du projet. Ce délai est impératif, les dossiers parvenus au-delà peuvent être déclarés hors délai et non recevables.

  • L’ensemble des documents constituant votre dossier (formulaire de demande subvention et pièces à joindre indiquées en première page du formulaire) peut être envoyé par voie postale ou par e-mail (voir les contacts en bas de page).
  • Pour l’envoi par e-mail, si le dossier dépasse 10 Mo, fractionnez l’envoi ou utilisez une solution de transfert de fichiers volumineux.
  • Après réception de votre dossier, un accusé de réception comportant un numéro de dossier vous sera envoyé par e-mail

Pour déposer votre demande de subvention (année 2023), vous devez utiliser le formulaire ci-dessous.

⚠ Ouvrir le formulaire dans Acrobat Reader !

Ce formulaire PDF contient des champs de saisies, des calculs et des conditions qui ne sont pas pris en charge dans les navigateurs internet.

S'il s'affiche dans un onglet de votre navigateur Internet, repérez dans le coin supérieur droit de la fenêtre une icône pour TéléchargerEnregistrer ou Enregistrer sous le fichier dans le dossier Téléchargements.

Option Télécharger des navigateurs internet pour saisir et enregistrer un formulaire pdf éditable avec des calculs dans Acrobat

Option Télécharger des navigateurs internet pour saisir et enregistrer un formulaire pdf éditable avec des calculs dans Acrobat

 

Vous devez disposer du logiciel Adobe Reader pour ouvrir et remplir ce document.

Documents utiles pour la constitution de votre dossier et le versement de votre subvention

Budget prévisionnel et budget réalisé de l’action

Vous pouvez utiliser ces modèles pour nous transmettre le budget selon le domaine du projet que vous proposez. Vous pouvez utiliser le budget prévisionnel pour votre demande de subvention (à signer et certifié conforme par le président et le trésorier). Vous pourrez le conserver et compléter la partie « budget réalisé » à l’issue de votre projet afin de solliciter le versement de la subvention que vous aurez le cas échéant obtenue.

Télécharger le budget (manifestation spectacle vivant)

Télécharger le budget (manifestation cinéma)

Télécharger le budget (manifestation arts visuels)

Télécharger le budget (salon et fête du livre)

Bilan de l’action

Vous pouvez utiliser ce formulaire pour nous transmettre le bilan de votre projet à l’issue de celui-ci afin de solliciter le versement de la subvention. Ce formulaire doit être impérativement accompagné du budget réalisé signé et certifié conforme par le président et le trésorier.

Télécharger le formulaire (PDF)

Où s'informer ? Qui contacter ?

Département de l'Ain - Direction des affaires culturelles et des sports

 

Sur place
13 avenue de la Victoire
01000 Bourg-en-Bresse
Comment s'y rendre ? - Google Maps

 

Par correspondance
45, avenue Alsace-Lorraine
B.P. 10114
01003 Bourg-en-Bresse Cedex

 

Par téléphone
04 37 62 17 11

 

Par courriel
developpementculturel@ain.fr

 

Votre interlocuteur
Philippe Perrin - 04 37 62 17 18 - philippe.perrin@ain.fr

 

Ain j'écoute ? Posez votre question

Vos nom et prénom sont facultatifs