Vaccination : 3e dose pour les bénéficiaires de l’APA ou de la PCH

Mis à jour le 18 novembre 2021

L'injection d'une dose de rappel, pour les personnes les plus fragiles et les personnes âgées de 65 ans et plus, est désormais possible. Elle est administrée 6 mois a minima après la dernière injection de vaccin.

Le Département de l’Ain, à l’écoute des personnes les plus âgées et isolées, a décidé d’accompagner les bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) et de la Prestation de compensation du handicap (PCH) pour faciliter leur rappel de vaccination.

A qui s’adresse cette 3e dose de vaccin ?

  • Les résidents des Ehpad, établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes et USLD, unités de soins de longue durée ;
  • les personnes de 65 ans et plus, vivant à domicile ;
  • Les personnes à très haut risque de forme grave ou présentant des pathologies facteurs de risque de forme grave.
  • Les personnes ayant reçu le vaccin Janssen. Une dose de rappel avec un vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna) est recommandée à partir de 4 semaines après la 1re injection.

Quand se faire vacciner ?

  • Vous avez déjà bénéficié d'une vaccination complète, vous pouvez prendre rendez-vous pour la 3e dose 6 mois a minima après la dernière injection de vaccin. Les rappels vaccinaux sont effectués uniquement avec des vaccins à ARN messager, soit Pfizer-BioNTech ou Moderna, quel que soit le vaccin utilisé pour la primo-vaccination.

Où se faire vacciner ?

Vous pouvez prendre rendez-vous :

  • chez votre médecin traitant (ou médecin de leur choix) ;
  • dans une pharmacie ;
  • en cabinet infirmier, au sein des services hospitaliers où elles sont suivies ;
  • dans un centre de vaccination sur www.sante.fr

⇒ Pour les personnes résidents dans les établissements pour personnes âgées, la dose de rappel s'administre sur place, il n'est pas nécessaire de se déplacer.

Le vaccin Pfizer-BioNTech peut être injecté en cabinet de ville depuis le 1er octobre 2021.

Vaccination antigrippale

En plus de la vaccination contre le Covid-19, la vaccination antigrippale reste recommandée. Le vaccin contre la grippe sera disponible en pharmacie mi-octobre et comme chaque année, les personnes âgées de 65 ans et plus et celles qui sont à risque de forme grave de la grippe, recevront leur bon de prise en charge de la part de l'Assurance maladie.

Pour éviter tout retard de la vaccination antigrippale et simplifier le parcours vaccinal, la Haute Autorité de santé (HAS) propose, pour les personnes éligibles aux 2 vaccinations, de réaliser en même temps les 2 vaccins anti-Covid-19 et antigrippe.

Vous ne pouvez pas vous déplacer ?

L'Assurance Maladie

L’Assurance Maladie a envoyé un courrier en septembre aux personnes âgées de 80 ans et plus leur indiquant la marche à suivre pour bénéficier d’une dose de rappel.  Ces personnes bénéficieront d'un numéro coupe-file pour obtenir facilement un rendez-vous dans un centre de vaccination. Ce message sera ensuite décliné pour les 65-79 ans et envoyé sur leur compte ameli.

Le Département de l'Ain

⇒ Un courrier a été adressé à tous les bénéficiaires de l'APA et de la PCH de 75 ans et plus :

Ce courrier d'information précise les conditions et modalités de vaccination (qui peut bénéficier du rappel, où se faire vacciner, comment prendre rendez-vous, comment demander un bon de transport à la CPAM pour se rendre dans un centre de vaccination...).

⇒ Le Département à l'écoute des personnes les plus dépendantes : composez le 3001 (appel gratuit)

Conscient que certains bénéficiaires peuvent connaître des difficultés dans la mise en œuvre de ce rappel de vaccination, le Département est à leur écoute via la ligne téléphonique (30 01) pour les aider à trouver des solutions. Si l’état de santé et de dépendance de la personne l’impose, une vaccination à domicile, par les équipes du SDIS, pourra être envisagée.

Plus de 5 000 Aindinoises et Aindinois de + de 75 ans sont bénéficiaires de l’APA et de la PCH.

La vaccination des aînés : une priorité de la solidarité

Le Département est un acteur de la solidarité et de la proximité, valeurs qui sont au coeur de ses missions et de ses compétences. Parce qu’il connait ces populations fragiles et isolées, le Département leur rend possible la vaccination.

Jean Deguerry président du Département de l'AinADF 2021

"J'ai souhaité au printemps dernier que les seniors bénéficiaires de l’APA ou de la PCH puissent bénéficier de la vaccination. En lien avec le SDIS et la RDTA, nous avons mené une grande campagne de vaccination itinérante auprès des personnes âgées et fragilisées. Aujourd’hui, parce qu’un rappel de vaccination est essentiel, j’ai décidé de faciliter l’accès de ces personnes à une 3e dose. Je considère que, dans le contexte actuel de crise sanitaire, nous avons l’obligation presque morale de proposer ce soutien à celles et ceux de nos anciens qui seraient dans la difficulté pour avoir accès à leur rappel de vaccination."

Ce sont plus de 34 millions d'euros que le Département a mobilisé sur 2 ans, à travers un plan d'action inédit. Près de 20 millions ont déjà été engagés pour faire face aux conséquences humaines, sanitaires, économiques et sociales de la crise liée au coronavirus.

Pour aller plus loin