Sport adapté : 3 bugistes aux championnats du monde de ski nordique

Publié le 12 mars 2019 dans Handicaps Collèges et jeunesse Sports et loisirs
Didier Sevestre sport adapté Ski de fond Ain

Trois sportifs de l’Association bugiste du sport adapté (ABSA) ont participé aux championnats du monde de ski nordique sport adapté, en Isère, du 6 au 10 mars 2019. Ces épreuves sont ouvertes à des skieurs internationaux en situation de handicap intellectuel. Les Aindinois ont performé, juste derrière les pays de l'Est, leaders sur la discipline.

Médaille d'argent en relais

Léa Thiroux et Manon Petitnicolas Ain Bugey Ski de fond

Léa Thiroux et Manon Petitnicolas Ain Bugey Ski de fond

Léa Thiroux et Manon Petitnicolas ont donné leur maximum lors de l’épreuve du relais ; le jour où les familles, les copains, le fan club se sont déplacés pour encourager les deux petites Françaises. Leur homogénéité, leur volonté, sont venues récompenser les efforts consentis tout au long de l’année à l’entraînement pour décrocher la médaille d’argent, à 43 secondes du graal, d’un titre mondial : deux filles d’un même club sur un podium international, juste derrière la Russie.

 

Grâce au travail engagé avec l’école de ski du Bugey, d’Hauteville-Lompnes et le ski-club de Cormaranche-en-Bugey, ces sportifs rivalisent avec les meilleurs fondeurs mondiaux sport adapté. Ces résultats encourageants laissent augurer un avenir rempli d’espoir.

Les bugistes au pôle France

LEA THIROUX ski sport adapté

LEA THIROUX ski sport adapté

Léa Thiroux, 20 ans, arrive au ski de fond à 14 ans, au sein de l’ABSA. Elle intègre le pôle France en 2016 et l’équipe de France en 2017. Elle signe son troisième championnat du monde et termine au pied du podium en course individuelle classique et obtient une 6e place dans la mass start.

 

 

 

 

 

MANON PETITNICOLAS

MANON PETITNICOLAS

Manon Petitnicolas, 18 ans, débute ses premières glisses sur le site de La Praille à Hauteville -Lompnès, accompagnée et encouragée par sa sœur Mégane. Manon rentre à l’ABSA au cours de la saison 2016 – 2017.  Immédiatement repérée, elle arrive au pôle France en 2018 et vient défendre ses chances pour les mondes de 2019. Elle obtient une 7e place en individuelle classique, une 7e place sur la mass start.

3e meilleur fondeur français

Didier Sevestre sport adapté Ski de fond Ain

Didier Sevestre sport adapté Ski de fond Ain

Didier Sevestre, 20 ans, a commencé le ski de fond à 14 ans au sein de l’ABSA puis entre au pôle France au printemps 2018. Pour ses premiers championnats du monde, il se classe 11e. Il a su résister au retour des fondeurs Tchèques, Italiens et le deuxième Polonais sur la mass start.

Autres actualités dans le même domaine