Générations 2024 : les jeunes Aindinois entrent en action !

Publié le 27 janvier 2021 dans Handicaps Collèges et jeunesse Sports et loisirs

En 2024, la France accueillera le monde à l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris. Le pays tout entier se rassemblera, célèbrera et vibrera pendant les semaines de compétition. Mais l’ambition du comité d’organisation olympique ne s’arrête pas là. Avec la mise en place du label "Terre de Jeux 2024", Paris 2024 et son président Tony Estanguet, souhaitent qu’une dynamique construite autour de l’engagement, de l’héritage et de la célébration du sport et de jeux se crée dans tous les territoires du pays.

Le Département a souhaité s'engager dans cette aventure. En devenant "Terre de jeux", il partage avec Paris 2024, la conviction que le sport change les vies, que le sport, par les émotions qu’il suscite, est un vecteur incomparable de rassemblement et de cohésion, que le sport, par les valeurs qu’il véhicule, est un formidable outil d’éducation et d’inclusion.

La semaine olympique et paralympique 2021 : premier temps fort dans les écoles de l’Ain

illustration de la campagne La semaine olympique et paralympique 2021 présentant une Jeune sportive souriante

 

Chaque année, et jusqu'en 2024, tous les établissements scolaires de l'Ain pourront organiser une semaine dédiée à l'Olympisme et au Paralympisme dans le cadre de la Semaine olympique et paralympique.

En 2021, la semaine s'est déroulée du 1er au 6 février. La semaine était rythmée par 30 minutes d’activité physique par jour, sur le thème de la santé. Cette thématique permet d'associer des pratiques physiques et sportives à l'enseignement moral et civique, et d'utiliser le sport comme ressource pour les apprentissages dans les différentes disciplines.

Le collège de Saint-Denis-lès-Bourg reporte sa participation au 23 juin 2021

Le collège Yvon Morandat souhaitait regrouper tous les élèves de l'Ain bénéficiant d'un dispositif ULIS (unité localisée pour l'inclusion scolaire) durant la semaine de l'olympisme et du paralympisme. Cette journée a vocation de regrouper des élèves ordinaires et d'autres extraordinaires -avec une reconnaissance de handicap- autour des valeurs du sport telles que le respect, le vivre ensemble, l'acceptation des différences.

Les conditions sanitaires ne permettant pas l'organisation de cette manifestation, elle a été décalée au mercredi 23 juin, date de la journée de l'olympisme.

Pour plus d'informations sur cet évènement national, rendez-vous sur le site Eduscol (Education Nationale) et Terre de Jeux 2024

Le site France Paralympique propose des activités ludiques à réaliser avec vos enfants (coloriages, quiz, documentaires...) pour tout savoir sur le sport paralympique.

Les Jeux Olympiques, qu'est-ce que c'est ?

C’est l’événement sportif international le plus important. Les Jeux olympiques ont lieu tous les 2 ans, les années paires, alternant entre les éditions d’été et d’hiver. Des athlètes venus de plus de 200 pays participent à plus de 50 sports différents.

Les Jeux olympiques sont régis par le Comité international olympique (CIO), dont le siège se trouve à Lausanne (Suisse). Le CIO a été créé en 1894, deux ans avant les premiers Jeux olympiques modernes, d’une idée du Baron Pierre de Coubertin.

Le CIO a introduit progressivement des nouvelles épreuves répondant aux changements sociaux qui se sont produits dans le monde : les Jeux olympiques d’hiver, les Jeux paralympiques, les Jeux olympiques de la jeunesse.

Pourquoi les Jeux Paralympiques ?

Nés en 1960, les Jeux Paralympiques réunissent des athlètes en situation de handicap de tous les pays pour des épreuves handisports.

Le terme "Jeux Paralympiques" ne sera officiellement utilisé et validé par le CIO qu’à partir des Jeux de 1984. De 1960 à 1980, les Jeux portent officiellement le nom de "Jeux Internationaux de Stoke Mandeville".

Le logo des Jeux Paralympiques représente trois "Agitos" (du latin signifiant "je bouge"). Il abhorre les trois couleurs les plus largement représentées dans les drapeaux nationaux du monde entier : bleu, rouge et vert.

Les trois "Agitos" s’encerclent sur un fond blanc, afin de représenter le rôle central du Comité international paralympique (CIP) pour amener les athlètes du monde entier à concourir.

Les Jeux Olympiques ont-ils déjà eu lieu en France ?

La France a accueilli le monde olympique à 5 reprises :

  • 2 Olympiades d’été : à Paris en 1900 et 1924
  • 3 Olympiades d'hiver : à Chamonix en 1924 (première édition des Jeux d’hiver), Grenoble en 1968 et Albertville en 1992.

Quand se dérouleront les Jeux de Paris 2024 ?

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 se tiendront du 26 juillet au 11 août 2024 et 339 épreuves seront au programme.

Les Jeux Paralympiques se dérouleront du 28 août au 08 septembre 2024, regroupant 540 épreuves.

Qui sont les athlètes aindinois ?

Collectivement ou individuellement, de nombreux sportifs de l’Ain ont fait briller le département lors des Olympiades :

  • Christophe Lemaître, athlétisme
  • Laure Manaudou, natation
  • Florent Manaudou, natation
  • Ludivine Loiseau-Munis, natation paralympique
  • Marine Brevet, gymnastique
  • Anne-Lise Bardet, kayak
  • Etienne Daille, kayak
  • Julien Benneteau, tennis
  • Hubert Bourdy, équitation
  • Cédric Burdet, handball
  • Antoine Diot, basketball
  • Simon Desthieux, biathlon
  • Corinne Niogret, biathlon
  • Sandrine Bailly, biathlon

Quelles sont les valeurs olympiques ?

La devise olympique se compose de trois mots latins : CITIUS, ALTIUS, FORTIUS
Ce qui signifie : PLUS VITE, PLUS HAUT, PLUS FORT

L’esprit olympique s’exprime selon trois valeurs indissociables : l’excellence, le respect et l’amitié. C’est la quête du vrai champion, dans le stade et dans la vie. Pratiqué dans l’esprit olympique, le sport participe donc à l’édification d’un monde meilleur.

Pourquoi un relais de la flamme olympique ?

Quelques mois avant l’ouverture des Jeux, la flamme olympique, symbole de paix et d'amitié entre les peuples, est allumée à Olympie, en Grèce.
Une fois allumée, la flamme est remise au premier relayeur. Elle est ensuite transportée par relais jusqu’à Athènes, où elle est placée dans une lampe de sécurité pour l’amener en avion jusqu’au pays hôte des Jeux. Une fois sur place, elle reprend le chemin du relais.

L’itinéraire du relais olympique est choisi avec soin dans le pays hôte des Jeux. La flamme emprunte un chemin qui privilégie la rencontre avec les habitants et leurs coutumes, et qui met en évidence les sites naturels ou historiques.

L’arrivée de la flamme constitue un des grands moments de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques. L’identité du dernier relayeur est tenue secrète jusqu’à la fin. La personne désignée a l’hon­neur d’allumer la vasque, dans laquelle la flamme olympique brûlera pendant toute la durée des Jeux.

L’Ain « Terre de jeux 2024 »

Bandeau Fiers de rejoindre l'aventure Terre de Jeux 2024

 

Le Département de l'Ain s'engage, durant 4 ans, à mettre en place les actions suivantes :

  • Favoriser la découverte des activités sportives tout au long de l’année
  • Soutenir le déploiement du label "Génération 2024" pour les établissements scolaires et universitaires
  • Favoriser le développement du sport santé
  • Accompagner les sportifs de haut niveau dans leur carrière sportive et/ou leur reconversion
  • Faire du sport un moteur de valorisation du territoire et de développement économique.

« Par leurs différents champs de compétences ainsi que par leur soutien global en faveur du mouvement sportif, des équipements et des événements sportifs, les Départements sont des acteurs indispensables de la célébration, de l’héritage et de l’engagement autour des Jeux de 2024. »

Hélène CEDILEAU, Vice-présidente du Conseil départemental de l’Ain en charge des sports.

L’Ain fera donc partie des territoires qui pourront accueillir les Centres de Préparation aux Jeux en mettant trois sites à disposition des Délégations dès cette année.

3 sites labellisés « Terre de jeux » dans l’Ain

  • Le centre équestre de Bourg-en-Bresse pour l’entraînement aux épreuves de dressage et de saut d’obstacles,
  • La station thermale de Divonne-les-Bains pour celles de Canoë-Kayak, de football, de triathlon, mais aussi pour des épreuves handisports comme le rugby fauteuil et le paracanoë.
  • Des équipements burgiens pour les formations de foot de rugby à VII (Stade Verchère) de basket mais aussi de rugby fauteuil et de basket fauteuil (Ekinox)

Autres actualités dans le même domaine