Qualité de l’air, qualité de vie

Mis à jour le 20 octobre 2017

"La qualité de l'air pèse dans notre quotidien et notre qualité de vie..."

Connaitre la qualité de l’air chez vous ? Consulter le site d’ATMO Auvergne Rhône Alpes

ATMO Auvergne-Rhône-Alpes est l’observatoire agréé par le Ministère  de la Transition écologique et solidaire, pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes.

Le Département de l’Ain contribue à l’association ATMO et en est membre.

Cet air que nous respirons...

L’air est une des composantes du milieu naturel et des variations dans sa composition peuvent avoir des répercussions sur la santé et l’environnement. Même si le département n’a pas d’agglomération source importante de pollution atmosphérique, le Conseil départemental de l’Ain a tenu à s’impliquer dans le domaine du suivi et de la surveillance de la qualité de l’air.

La pollution atmosphérique concerne près de 60 % des Français et serait responsable de décès prématurés (17 000 à 40 000 par an,  selon la méthode de comptage).

Les effets des polluants atmosphériques sur la santé ont aussi un coût économique : entre 20 et 30 milliards d’euros par an pour les dommages sanitaires causés par les seules particules fines.

Pour aller plus loin sur la qualité de l’air extérieur ...

Pour aller plus loin sur la qualité de l'air intérieur...

La maison comme les autres environnements clos (bureaux, magasins, ...) contiennent des polluants spécifiques de l'air intérieur auxquels viennent s'ajouter des polluants provenant de l'air extérieur.

Avec environ 80 % de notre temps passé dans des environnements clos, la qualité de l'air est devenue une préoccupation de santé publique.

Des petits gestes à faire au quotidien pour améliorer la qualité de l'air intérieur ?

Renouvelez l'air

  • Aérer 5 à 10 minutes par jour

Les sources de pollution: les équipements (le mobilier, le revêtement de sol, la moquette, les appareils de combustion), les produits d’entretien,  les matériaux de construction et de décoration, les moisissures, les activités humaines (bricolage, tabagisme), l’air extérieur.

En fin de nuit, dans une chambre, les concentrations de CO2 peuvent atteindre près de 3 fois le seuil recommandé par les autorités sanitaires !

Veiller à avoir une ventilation et un chauffage performant

  • Installez un système de ventilation performant et entretenez-le régulièrement
  • N’éteignez pas votre VMC, ni votre ventilation et ne bouchez pas les entrées d’air
  • Si vous vous chauffez au bois : Faites installer un poêle à bois labellisé Flamme Verte 5 étoiles qui limite les émissions de particules dans l’air, Utilisez un combustible bois de bonne qualité, Entretenez régulièrement votre appareil de chauffage et vérifiez que vous l’utilisez de manière optimale
  • Si le chauffage au bois est privilégié, il peut être fortement émetteur de particules et autres composés toxiques dans lorsqu’il est pratiqué dans de mauvaises conditions (bois humide, foyers ouverts, appareils vétustes)En hiver, à l'échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes, les mauvais usages du chauffage individuel au bois peuvent contribuer à 60 % des émissions de particules dans l'air et jusqu’à 70 % lors d'une journée de grand froid. 

Où s'informer ? Qui contacter ?

Département de l'Ain - Direction de l'Environnement

 

 

Par téléphone

04 37 62 18 10

 

Par correspondance

45, Avenue Alsace-Lorraine
B.P. 114
01000 Bourg-en-Bresse Cedex

 

En ligne

Email : direction.environnement@ain.fr

Site internet :
Ain j'écoute :


Vos nom et prénom sont facultatifs