Ecopont de Péron : un défi écologique relevé pour la sécurité de tous

Publié le 3 septembre 2018

L'écopont de Péron a pour double finalité de limiter le risque d’accidents sur un secteur conflictuel de la RD 884, reliant Collonges et Saint-Genis-Pouilly, et de restaurer la continuité écologique sur cette commune. La construction de cet ouvrage s’inscrit dans le cadre du « Plan Nature », politique du Département de l’Ain des Espaces Naturels Sensibles.

Des enjeux sécuritaires et environnementaux

La RD 884, appelée 2x2 voies du pays de Gex, relie Collonges et Saint-Genis-Pouilly, à proximité immédiate du canton de Genève. Cette infrastructure supporte un trafic important avec plus de 20 000 véhicules par jour.

De part et d’autre de la RD 884, le lieu d’implantation de l’écopont est majoritairement constitué de parcelles boisées. La présence de la 2x2 voies coupe une continuité écologique d’importance nationale et transfrontalière, identifiée au sein du Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE) et rend le déplacement de la faune délicat.
Entre 2010 et 2013, 22 collisions avec des chevreuils ont été recensées, 28 avec des sangliers et 6 avec des cerfs. La présence croissante du cerf dans l’Ain, particulièrement dans ce secteur, faisait craindre des accidents de plus en plus nombreux et graves, en l’absence d’action concrète.
Ainsi, l’écopont permet de faciliter la traversée des animaux et d’offrir un système plus serein de cohabitation entre trafic routier et déplacements de la faune.

"Cet écopont est un projet essentiel, au service de la sécurité des automobilistes et de la préservation de la faune locale et je salue le travail exemplaire mené avec tous nos partenaires."
Jean Deguerry, Président du Département de l'Ain

Une démarche innovante

Ecopont de Péron, corridor biologique d'intérêt départemental, régional et international, pour le déplacement sécurisé de la faune

La construction de l’écopont de Péron est une première nationale sur une route départementale en service. Les résultats sont attendus par de nombreux acteurs locaux et partenaires au-delà même de la frontière.

  • Usage exclusif pour la faune
  • 2 km de clôtures le long de la RD 884. Objectif : rabattement de la faune vers l’écopont
  • Essences végétales et matériaux locaux (gabions en pierre d’Hauteville)
  • Pont d’une largeur de 20 mètres pour le cerf
  • Création de mares et de cordons de pierres et de bois (andains) pour faciliter les déplacements des espèces
  • Installation de 4 "pièges photos de haute précision" pour suivre les déplacements de la faune
  • Signature d'une convention avec la Fédération des chasseurs de l'Ain et la Société de chasse Saint-Hubert du Gralet de Péron pour la gestion, l'entretien et le suivi de l'écopont

Le projet d’écopont a été récompensé le 26 novembre 2015 par le Prix "Infrastructures pour la Mobilité, la Biodiversité et le Paysage" (IMBP) remis par l’Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité (IDRRIM). Ce Prix distingue sa démarche innovante et partenariale.

Une intégration optimale dans son environnement

La phase de végétalisation (plantations sur et aux abords du pont) sera réalisée après l’été afin d’en garantir la repousse. L’écopont est néanmoins aujourd’hui fonctionnel.
Si l'écopont de Péron a été conçu pour le franchissement de la grande faune, il permettra aussi à un grand nombre d'espèces de franchir la 2x2 voies : reptiles, crapauds et autres amphibiens...

La flore a été pensé pour permettre à une divertsité de faune d'emprunter l'écopont de Péron : cerf, sanglier, reptiles, amphibien, crapaud, hérisson, lapin, chauve-souris, renard...

Nous contacter

Direction de la Communication 
4 avenue du Champ de foire
01000 Bourg-en-Bresse
04 74 32 32 16
communication@ain.fr

 

La réponse à votre message vous sera transmise cette l'adresse e-mail.
Vos nom et prénom sont facultatifs