Les Assises Européennes de la Transition Énergétique du Grand Genève à Palexpo

Publié le 8 juin 2022 dans Aménagement du territoire Collectivités
Assises européennes de la transition énergétique du Grand Genève 2022

Les Assises européennes de la transition énergétique se veulent un « concentré européen d’initiatives territoriales innovantes, en faveur d’une transition énergétique et écologique ».

La 23e édition des Assises Européennes de la Transition Energétique, s'est tenue du 31 mai au 2 juin 2022, sur le territoire transfrontalier du Grand Genève, à Palexpo. Durant 3 jours, l'événement a rassemblé plus de 4200 participants dans le Grand Genève sur le thème crucial de la sobriété énergétique. Retour sur cette édition 2022 qui a fait bouger les lignes de la transition énergétique. 

Bordeaux Métropole accueillera les prochaines Assises, du 23 au 25 mai 2023.

Le Grand Genève, qui revendique un processus de transformation du bassin de vie transfrontalier, entamant ainsi un virage vers sa transition écologique et énergétique, a accueilli pour la seconde fois les Assises Européennes de la Transition Energétique. Ce rendez-vous annuel réunit élus locaux, nationaux ou européens, techniciens territoriaux, associations ou encore chercheurs.

La sobriété au coeur des débats pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 "Moins pour plus !"

Le IN : organisation de présentations et de débats sur les projets et les actions des collectivités et des entreprises

Le programme de cette édition menée par plus de 300 intervenants pour 114 ateliers et 17 plénières a permis d’aller plus loin sur les deux facettes de la sobriété :

  • la sobriété à l'échelle individuelle de ses comportements ;
  • la sobriété collective dans la manière d'organiser nos sociétés.

Les collectivités et leurs partenaires ont réaffirmé leur rôle moteur dans la transition énergétique et écologique de la société. Aux côtés des co-organisateurs et en présence de la Directrice Générale de l’Office des Nations Unis de Genève, la première journée des Assises a mis à l’honneur les contextes internationaux et nationaux où les divers plans de relance doivent tenir compte de l’exigence écologique.

A une échelle plus locale, Régions, métropoles et communes rurales venues de divers pays européens ont illustré comment la logique « Moins pour plus ! » se décline dans les territoires du quotidien.

Au-delà de la question de l’acceptabilité du changement, celles autour de la quête de sens et de la formation à ces enjeux se sont révélées essentielles. Jean-François Caron, Fondateur de la Fabrique des Transitions, grand témoin de cette édition, l’a rappelé « Nous devons embarquer la société dans un élan de construction positive ».

La deuxième journée a ainsi dressé une analyse des changements de comportements individuels et collectifs nécessaires pour réduire les consommations d’énergie. Des aspects de production et de distribution de l’énergie, les énergies renouvelables autour des questions de préservation des espaces et du foncier, mais aussi de production et distribution de l’énergie à l’heure de la nécessaire maîtrise des besoins, ont aussi fait débat.

La dernière journée a réuni des territoires et des acteurs particulièrement engagés, à l’instar des territoires identifiés par l’ADEME dans le cadre du programme « Territoire engagé Transition Écologique ». Elle a également permis de présenter différents scénarios de transition énergétique et a donné la parole aux acteurs de la finance durable et du numérique.

En clôture du programme des 17 plénières, la Commission Nationale du Débat Public a diffusé en avant-première son nouveau documentaire "Ma parole a du pouvoir" . Chantal Jouanno, Présidente de la Commission Nationale du Débat Public, Antonio Hodgers, Président du Grand Genève, et Arnaud Leroy, Président de l’ADEME, ont questionné le thème ‘Transitions et Démocratie’ pour démontrer l’importance d’impliquer les citoyens dans les grands enjeux de la transition de demain. 

Le OFF, du 10 mai au 5 juin : 180 animations sur le territoire (visites, spectacles, expos, ciné-débats, concerts...)

Retour sur les moments forts de cette 23e édtion

Le « Carrefour des Métiers de la Transition Energétique »

Cette animation a accueilli 1 000 jeunes de 14 à 17 ans, en quête d’orientation, mais aussi 250 jeunes diplômés, personnes en reconversion professionnelle et demandeurs d’emplois, pour découvrir les nombreuses perspectives de formations et d’emplois offertes par le secteur de la transition énergétique, avec un focus sur 4 thèmes – l’habitat, la mobilité, le numérique, et l’économie circulaire. 

Lancement du projet GoH

La première filière hydrogène verte 100% suisse avec la présentation du premier camion 40 tonnes à l'hydrogène rejetant uniquement de l'eau. 

Publication des dernières études de l’ADEME sur le thème « ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES » 

  • Étude « Les bénéfices liés au développement des énergies renouvelables et de récupération en France » quiévalue les bénéfices économiques et climatiques liés à la diminution des importations de combustibles grâce audéveloppement des EnR.
  • Étude « Coûts des énergies renouvelables et de récupération en France », qui fait le point sur leur coût deproduction.
  • Étude « Éolien et immobilier », qui objective l’évolution des prix de l’immobilier à proximité des parcs éoliens.

Des signatures clés : 

  • SYANE (Syndicat des énergies et de l’aménagement numérique de la Haute-Savoie) et Pôle métropolitain duGenevois français : mise en place d’un contrat chaleur renouvelable, aide à la structuration des CentralesVillageoises, accompagnement des collectivités à la gestion de l’éclairage urbain et partage de donnéescartographies.
  • GRDF et Énergie Partagée : expertises au service de la réussite des projets biogaz pour développer des projetsexemplaires comme methamoly, qui unit agriculteurs, collectivités et partenaires industriels.
  • l'Agence du Climat de Strasbourg et l'Agence locale de l’énergie rejoignent le réseau FLAME.
  • Territoire Energie Loire et Energies Demain : poursuite du déploiement de l’outil de planification énergétique« PROSPER », aidant les collectivités à prioriser les investissements en faveur de la transition énergétique.
  • Lancement du Label ZEST par la Communauté de communes du Pays Rochois, pour la valorisation en circuitcourt des déchets liquides transformés en BioGNV
  • "Mon Éclairage Public" entre le SYANE et France Nature Environnement

Six visites terrains dans le grand Genève, un territoire en action dans la transition énergétique : 

Des visites thématiques guidées par des initiatives exemplaires et innovantes, ont été organisées à Energie lacustre, réseau d’anergie et récupération chaleur fatale du CERN, méthanisation agricole, écologie industrielle, éco-quartiers, … 

Et beaucoup d'autres témoignages et retours d'expériences qui ont mis à l'honneur les différents partenaires présents au sein du village de la transition. 

Le Grand Genève : international par nature

Le Grand Genève est un vaste territoire, à cheval entre les cantons suisses de Genève et de Vaud, et les départements français de l’Ain et de la Haute-Savoie. Son bassin de vie attrayant, situé dans un environnement naturel exceptionnel, en fait une métropole mondiale régulièrement en tête des classements des villes où il fait bon vivre.
Le Grand Genève, c’est aussi une réalité transfrontalière quotidienne : ses habitants la vivent dans leurs déplacements, leur vie professionnelle, leurs choix d’habitation, leurs pratiques culturelles et sportives.

💬 Votre avis nous intéresse

La réponse à votre message vous sera transmise cette l'adresse e-mail.
Vos nom et prénom sont facultatifs
Consultez les mentions légales

Autres actualités dans le même domaine