Coup de frein ! de 90 à 80 km/h

Publié le 27 juin 2018 dans Transports et routes Santé
vitesse à 80 km/h motards en colère

44 morts l’an passé sur les routes de l’Ain. 44 familles endeuillées et 2018 affiche déjà son lot de drames. Quelle mesure efficace faut-il mettre en place pour stopper l’hécatombe ? Jean Deguerry, président du Département, met la priorité sur l’entretien et l’aménagement des 4 500 km de routes départe­mentales : « 12,4 millions d’euros pour l'entretien et la sécurité des routes me paraissent beaucoup plus utiles dans la lutte contre les accidents et la mortalité routière que la réduction de la vitesse à 80 km/h. »

La vitesse facteur aggravant du manque d'attention

L’analyse du bilan 2017 du pôle sécurité routière confirme mais constate que depuis une décennie, toutes les mesures préventives ont réduit le nombre de morts sur les routes. Hervé Boyer, référent sécurité routière du Département : « même si la vitesse n’est pas systématiquement la cause principale des accidents, c’est toujours un facteur aggravant. La majorité des 409 accidents corporels de l’an passé ont eu lieu de jour, par beau temps, en ligne droite et souvent sans véhicule en face. Ce sont plutôt l’inattention, l’erreur de conduite ou l’état physique (endormissement, stupéfiants, alcool) qui sont en cause ». Le constat est partagé par Patrick, un motard excédé par la politique de sanction du Gouvernement : « J’ai été pompier pendant 25 ans, j’ai perdu des amis sur la route. Mais je trouve que faire rouler les voitures et motos à la même vitesse que des camions est ridicule. Les résultats n’ont pas été efficaces partout en Europe ! Et dès que l’on va chercher à dépasser on va se faire flasher par des voitures banalisées. On ferait mieux de doubler toutes les glissières de sécurité pour éviter des morts chez les motards*! »

Patrick des « Motards de Bourg-en- Bresse » (page facebook) : « Mon fils a été tué par un chauffard alcoolisé. Battons-nous contre ce fléau mais il faut arrêter de nous prendre pour des vaches à lait. »

80 km/h dès le 1er juillet 2018

Pour ou contre, au 1er juillet, rouler à 80 km deviendra la norme partout en France. Patrice Rousière, directeur des routes du Département, fait plutôt appel au bon sens des automobilistes : « Ce n’est pas le panneau 80 km/h qui est important mais plutôt les conditions de circulation et la configuration de la route. Sur route mouillée ou dans un virage prononcé, la vitesse doit être constamment adaptée par le chauffeur, responsable de la maîtrise de son véhicule. »

Autres actualités dans le même domaine