Requalification du secteur de la Porte de France dans le Pays de Gex

Mis à jour le 16 janvier 2024

Concertation publique close depuis le 11 octobre 2023

Situé dans le Pays de Gex, à l'Est du département de l'Ain et à proximité de la frontière Suisse, le giratoire de la Porte de France est à l'intersection de plusieurs axes importants de déplacement.

Sa situation centrale engendre le passage de plus de 30 000 véhicules par jour et de grosses difficultés de circulation liées aux nombreux mouvements transfrontaliers aux heures de pointe. De nouveaux projets générateurs de trafic, qui verront le jour dans les mois et les années à venir, sont à anticiper.

Pour pallier ces difficultés, le Département de l'Ain a décidé, par délibération du 17 juin 2019, de requalifier le secteur de la Porte de France, qui constitue un investissement et un enjeu majeur, en permettant le développement de transports alternatifs à la voiture individuelle.

Pourquoi réaménager le giratoire Porte de France ?

30 000 véhicules franchissent déjà quotidiennement la douane de Meyrin... Les projections à l'horizon 2040 prévoient une forte augmentation du trafic !

Plan de situation du giratoire Porte de France Saint Genis Pouilly Ain

Le giratoire de la Porte de France se situe à l’intersection de 4 axes structurants du Pays de Gex :

Au sud-ouest, la RD 884 en provenance de Valserhône, au nord-est, la RD 35 en provenance de Ferney-Voltaire et de Gex, au sud-est, la RD 984F, porte d'entrée de Genève et au nord-ouest, la rue de Genève.

Sa situation centrale et sa proximité avec des pôles d'emplois générateurs de trafic (l'agglomération genevoise, le CERN, le Technoparc de Saint-Genis-Pouilly, le lycée international, la maison médicale, la piscine, le pôle hôtelier, etc.) en font un nœud majeur de circulation du Pays de Gex.

De nouveaux projets, générateurs de nouveaux trafics, sont à anticiper dans les mois et les années à venir :

  • Livraison de l’ensemble des logements du quartier « Porte de France Nord », au nord de la rue de Genève,
  • Projet de création d’un parking-relais de grande capacité de 800 places, au sud de la rue de Genève,
  • Projet d’aménagement « Porte de France sud »,
  • Projets de constructions de logements : plus de 10 000 programmés à l'horizon 2030 sur l'ensemble du Pays de Gex (dont plus de 2500 uniquement sur le pôle Saint-Genis Pouilly - Thoiry - Sergy).

La requalification du secteur de la Porte de France devra permettre de répondre à plusieurs objectifs :

  • Permettre le passage prioritaire d’un BHNS Est-Ouest à travers la Porte de France pour réduire les flux automobiles transfrontaliers,
  • Favoriser le développement des modes actifs afin de permettre l’augmentation de leurs parts modales,
  • Assurer une meilleure gestion du trafic et des flux traversant Nord-Sud dans des temps de parcours plus réguliers

Il permettra également de manière directe ou indirecte, de :

  • Accompagner les mutations urbaines du secteur avec l’urbanisation des secteurs « porte de France Nord » (en cours) et « Porte de France sud » (en projet)
  • Accompagner le développement de l’activité du CERN sur le secteur
  • Créer une entrée de ville plus urbaine bénéficiant d’un traitement paysager qualitatif et plus urbain
  • Simplifier la géométrie et la lisibilité des aménagements, notamment au profit des personnes à mobilité réduite
  • Favoriser la reconstitution des continuités écologiques vertes et bleues interrompues par la Porte de France en permettant la renaturation d’une partie du Nant de l’Ecra et des espaces en périphérie du giratoire
  • Anticiper l’augmentation prévisionnelle des mouvements pendulaires transfrontaliers
  • Favoriser le report modal vers les transports en commun en favorisant l’accès aux futurs parkings relais et pôle d’échange multimodal (en projet)
  • Anticiper la mutation du système de transport en commun bus vers une éventuelle ligne de tramway

Vers une évolution du projet d’aménagement

3 années d'études ont été nécessaires (acquisition de données, études géotechniques...) pour examiner, avec les partenaires, la faisabilité du projet, mais aussi trouver des solutions aux problématiques environnementales (présence d'une nappe à très faible profondeur, identification d'espèces à protéger...) générant des coûts supplémentaires.

Une concertation publique a été organisée, du 14 mars au 15 avril 2022, par le Département de l’Ain, maitre d’ouvrage de l’opération, avec l’appui des collectivités locales. Les Aindinois ont été invités à s’exprimer sur l’ensemble du projet de requali­fication du secteur de la Porte de France : le fonctionnement des aménagements, la prise en compte des mobilités douces, l’impact de l’opération sur l’environnement...

Le bilan de la concertation a été présenté et adopté en session du conseil départemental le 7 février 2023.

 

Retour sur la première phase de concertation

Le public a pu formuler ses observations sur registre dans les lieux prévus, sur un formulaire en ligne ou par courrier.

49 avis ont ainsi été recueillis durant cette phase de concertation. Des élus locaux et dépar­tementaux ainsi que des associations ont également exprimé leurs remarques.

Les avis exprimés lors de cette phase de concertation se sont avérés riches et ont concerné principale­ment les thèmes suivants :

  • l’opportunité et les objectifs du projet ;
  • les aménagements pour la mobilité des cycles ;
  • la circulation automobile et le trafic ;
  • les projets connexes de mobilités.

L’étude de scénarios d’aménagement alternatifs

Au vu des avis exprimés lors de la concertation publique, des enjeux environnementaux majeurs et du coût devenu prohibitif du fait des contraintes techniques du site (+17,4 millions d’euros TTC par rapport au coût initial du projet), le Département a engagé fin 2022 l’étude de scénarios alternatifs d’aménagement.

Cette nouvelle étude de programme a également permis de se réinterroger (à la suite de la période Covid) sur les projections de trafic qui avait été faites lors des premières études (entre 2017 et 2019). En effet, les dynamiques alors envisagées, et qui conduisaient à un doublement du trafic à l’horizon 2040, ne correspondaient plus à la réalité des usages. Le développement des modes actifs et la démocratisation des vélos à assistance électrique, le développement des transports collectifs avec notamment la mise en service de lignes de bus en site propre, le co-voiturage, la généralisation du télétravail sur le territoire français, le coût de la mobilité ou les prises de conscience de la problématique environnementale dans les choix de mobilité sont autant de facteurs qui ont très fortement limité les hausses de trafic attendues et induites par l’urbanisation rapide du pays de Gex. A l’horizon 2040, la hausse du trafic attendue reste très forte mais n’est désormais « plus que » de +50% par rapport au trafic actuel.

Au total, ce sont 8 scénarios alternatifs supplémentaires qui ont ainsi pu être étudiés en concertation avec Pays de Gex Agglomération et comparés en fonction de leur faisabilité, de leurs incidences sur l’environnement, de leurs coûts et de leur efficacité pour répondre aux besoins actuels et futurs de mobilité. 

[Le choix du Département] Proposer à la concertation l’aménagement de 3 carrefours à feux avec la création d’un passage inférieur dédiés aux piétons et aux cycles

Lors de la session du 3 juillet 2023, les élus départementaux ont souhaité soumettre à la concertation l'aménagement de 3 carrefours à feux avec la création d'un passage inférieur pour les piétons et les cycles sur l'axe Saint-Genis-Pouilly - Meyrin.

Ce scénario présente le meilleur équilibre entre réponse aux objectifs de fluidification des flux, développement des modes doux et préservation de l'environnement.

Ce choix répond aux exigences suivantes :

  • Compatibilité avec les objectifs du projet et les demandes issues de la 1ère concertation publique :
    ⋅ Passage prioritaire du BHNS pour réduire les flux automobiles.
    ⋅ Développement des modes actifs avec un objectif de sécurisation maximale.
    ⋅ Gestion du trafic améliorée et une fluidification des flux Nord-sud.
  • Impact environnemental plus faible.
     ⋅ Évitement de la zone où se situent les espèces protégées.
     ⋅ Diminution de l'impact sur la nappe phréatique, coût carbone, déblais...
  • Compatibilité avec une évolution vers un tramway.
  • Création d'une desserte sécurisée dédiée au CERN.
  • Diminution importante du temps de parcours.
  • Limitation des dévoiements des réseaux concessionnaires.
  • Sécurisation de la faisabilité du projet et réduction des délais.

Modélisation de la gestion du trafic du futur carrefour multimodal de la Porte de France*

Projection du trafic à l'horizon 2040

*Certaines voies représentées ont été intégrées uniquement pour le fonctionnement informatique du modèle et ne sont pas à considérer (voie intérieure CERN, voie intérieure Porte de France sud, voie d’accès Saint-Genis-Pouilly…)

Jean Deguerry, président du Département de l'Ain

Jean Deguerry président du Département de l'AinADF 2021

"Compte tenu du développement du Pays de Gex, la requalification du secteur de la Porte de France constitue un projet et un enjeu majeurs pour l'Ain. En tant que maître d'ouvrage, nous avons mené au Département de nombreuses études et tenu des réunions de concertation avec les élus du territoire, afin d’identifier les différents scénarios d’aménagement envisageables pour nous permette de prendre la décision la plus éclairée et la plus raisonnée possible, tant d’un point de vue fonctionnel, environnemental et juridique. L’Assemblée départementale a adopté, mardi 3 juillet 2023, le projet de réalisation d'un carrefour à niveau avec aménagement d'un passage inférieur pour les piétons et les cycles. Et je m'en réjouis ! L’enjeu, désormais, est de tout mettre en œuvre pour lancer, dans les meilleurs délais, les études et les concertations publiques nécessaires pour permettre un début de travaux en 2026/2027. Le Département réalisera, avec ce projet Porte de France, son plus important investissement depuis de nombreuses années, estimé à plus de 25 M€ HT."

💬 Votre avis nous intéresse

Vos nom et prénom sont facultatifs
Consultez les mentions légales

Pour aller plus loin