Requalification du secteur de la Porte de France à Saint-Genis-Pouilly

Mis à jour le 16 avril 2022

Situé à Saint-Genis-Pouilly, à l'Est du département de l'Ain et à proximité de la frontière Suisse, le giratoire de la Porte de France est à l'intersection de plusieurs axes importants du Pays de Gex.

Sa situation centrale engendre le passage de plus de 25 000 véhicules par jour et de grosses difficultés de circulation liées aux nombreux mouvements transfrontaliers aux heures de pointe. De nombreux projets sur le secteur, portés par les collectivités locales et aménageurs, devraient encore augmenter les flux dans les prochaines années.

Pour pallier ces difficultés, le Département de l'Ain a décidé de requalifier le secteur de la Porte de France en permettant le développement de transports alternatifs à la voiture individuelle.

La Concertation publique sur l'opération Porte de France ouverte le 14 mars, s'est achevée le 15 avril 2022.

Le Département de l'Ain remercie l'ensemble des participants pour leurs nombreuses contributions. Les avis remis vont désormais être analysés et un bilan de cette concertation sera établi et approuvé par les élus du Département.

Ce bilan sera disponible en téléchargement sur cette même page après son approbation.

Pourquoi réaménager le giratoire Porte de France ?

25 000 véhicules franchissent déjà quotidiennement la douane de Meyrin... Les projections à l'horizon 2040 prévoient une forte augmentation du trafic !

Plan de situation du giratoire Porte de France Saint Genis Pouilly Ain

Le giratoire de la Porte de France se situe à l’intersection de 4 axes structurants du Pays de Gex :

Au sud-ouest, la RD 884 en provenance de Valserhône, au nord-est, la RD 35 en provenance de Ferney-Voltaire et de Gex, au sud-est, la RD 984F, porte d'entrée de Genève et au nord-ouest, la rue de Genève.

Sa situation centrale et sa proximité avec des pôles d'emplois générateurs de trafic (l'agglomération genevoise, le CERN, le Technoparc de Saint-Genis-Pouilly, le lycée international, la maison médicale, la piscine, le pôle hôtelier, etc.) en font un nœud majeur de circulation du Pays de Gex.

De nouveaux projets, générateurs de nouveaux trafics, sont à anticiper dans les mois et les années à venir :

> Livraison de l’ensemble des logements du quartier « Porte de France Nord », au nord de la rue de Genève,
> Projet de création d’un parking-relais de grande capacité de 800 places, au sud de la rue de Genève,
> Projet d’aménagement « Porte de France sud »,
> Projets de constructions de logements : plus de 10 000 programmés à l'horizon 2030 sur l'ensemble du Pays de Gex (dont plus de 2500 uniquement sur le pôle Saint-Genis Pouilly - Thoiry - Sergy).

Objectifs et enjeux du réaménagement du giratoire :

> Améliorer la fluidité et la sécurité des échanges et ainsi réduire les temps de parcours, en particulier aux heures de pointe.

> Anticiper l'augmentation des déplacements quotidiens des transfrontaliers.

> Développer les modes de transports alternatifs à la voiture individuelle et anticiper la mutation du système de transport en commun bus vers une éventuelle ligne de tramway,

> Simplifier et sécuriser les liaisons piétonnes et cyclables,

> Accompagner l'urbanisation des secteurs "Porte de France nord" et "Porte de France sud",

> Favoriser le fonctionnement et l’accès aux futurs parking relais / pôle d’échange multimodal sur le secteur Porte de France,

> Offrir un traitement paysager qualitatif et plus urbain permettant une meilleure insertion de l’aménagement dans le site,

> Réduire l’impact sonore du trafic pour favoriser la mutation du secteur,

> Recréer des continuités écologiques vertes et bleues en renaturant le Nant de l’Ecra et les espaces en périphérie du giratoire,

> Simplifier la lisibilité des aménagements, notamment au profit des personnes à mobilité réduite...

Où en est le projet de réaménagement ?

Le projet de réaménagement du giratoire a fait l’objet d’une prise en considération par délibération le 17 juin 2019. Depuis, le Département a mené différentes études techniques dans le but notamment de s’assurer de la faisabilité même de l’opération.

Plusieurs contraintes techniques spécifiques au site ont été identifiées lors des phases préliminaires et nécessitaient d’être examinées de plus près afin de s’assurer de la faisabilité technique des propositions d’aménagement : présence d’une nappe aquifère à une très faible profondeur, d’ouvrages enterrés du CERN en exploitation (sensibilité vibratoire des équipements), de couches géotechniques aux faibles caractéristiques mécaniques (argiles grises) et maintien des accès Transport exceptionnel à prendre en considération.

Les études menées par le Département ont conduit à envisager la restructuration complète de l’intersection et de son environnement.

Création d'une trémie 2 x 2 voies urbaines

  • Pour déniveler le flux routier prépondérant (axe RD 884-RD 35).

Copyright des visuels ci-dessous : © Ségic Ingénierie - AEI Architecture Paysage Urbanisme - SCE Aménagement et environnement

Visuel Trémie Porte de France Ain Saint Genis Pouilly
Projet de trémie Porte de France Saint-Genis-Pouilly (non contractuelle)

Création de 2 carrefours à feux en surface et des ouvrages d’art de franchissement de la trémie :

Porte de France Saint Genis Pouilly
Aménagement du carrefour nord de la Porte de France - Saint-Genis-Pouilly (non contractuelle)
  • Le carrefour Sud permettant notamment l’accès aux installations du CERN ainsi qu’au Technoparc ;
  • Le carrefour Nord composé de deux ouvrages assurant la desserte vers la Suisse et Saint-Genis-Pouilly et permettant le passage du futur BHNS (compatible tramway) - Cf : perspectives ci-dessous

En effet, parallèlement, « Pays de Gex Agglomération » porte les projets de prolongation de la ligne de tramway Genève-Meyrin (CERN) par un bus à haut niveau de service (BHNS) et la création d’un parking Relais pour encourager l’interface entre l’automobile, les transports en commun et les modes doux. Le réaménagement du carrefour de la Porte de France conditionne la réussite et l'efficacité de la future ligne de transport en commun qui reliera Saint-Genis-Pouilly et Meyrin.

Aménager et sécuriser les déplacements piétons et cyclables

Plus de 2 km d'aménagement, exclusivement dédiés aux cycles et aux piétons.

Modes doux Porte de France Saint-Genis-Pouilly (non contractuelle) - © Ségic Ingénierie
Aménagements cyclables et piétons de la Porte de France - Saint Genis Pouilly (non contractuelle)

Dans le cadre des études préliminaires, l’itinéraire cyclable Saint-Genis Pouilly à Meyrin a été identifié comme prioritaire et ferait de ce fait l’objet d’un aménagement avec séparation des usages : piste cyclable bidirectionnelle accolée à un trottoir dédié au piéton.

Les mouvements Nord-Sud et les accès au CERN se feraient via des voies vertes (mutualisées piétons et cycles) aménagées autour des voies de circulation avec un maillage assez fin afin de permettre de faciliter le transit comme la desserte locale.

Les aménagements paysagers autour des voiries feront l’objet d’une attention et d’un traitement particulier selon les sections :

  • Sur certaines sections, l’aménagement paysager aura vocation à intégrer l’aménagement dans son environnement,
  • Sur d’autres ces espaces permettront d’assurer la gestion des eaux de pluies,
  • Sur d’autres ils feront l’objet d’une renaturation afin de permettre de recréer une continuité verte le long du Nant de l’Ecra et de la frontière suisse.
Projet de trémie Porte de France Saint-Genis-Pouilly (non contractuelle) - © Ségic Ingénierie
Vue aérienne du projet Porte de France Saint-Genis-Pouilly (non contractuelle)

[VIDEO] Découvrez les intentions d'aménagement

Calendrier prévisionnel

2019-2020-2021 : études préalables

2022 : concertation et bilan de la concertation

2022-2023 : études de projet, choix des entreprises travaux, travaux sur les réseaux souterrains

2024-2027 : travaux d'aménagement et d'infrastructures

2027 : mise en service

Estimation financière

Budget prévisionnel : entre 37 et 40 M€ (incluant les frais de maîtrise d’ouvrage, les frais de maîtrise d’œuvre, les acquisitions foncières) dont 35 à 38 M€ HT de travaux (hors travaux de réseaux concessionnaires).

Cette opération fait l'objet d'un cofinancement entre le Département de l'Ain, Pays de Gex Agglomération (PGA), la Région Auvergne Rhône-Alpes, dans le cadre du CPER 2015-2020, et l’État dans le cadre de la dotation de soutien à l’investissement des Départements (DSID).

Pour aller plus loin