Assistant maternel : Les obligations vaccinales des enfants accueillis

Mis à jour le 2 septembre 2020

Actualité assistants maternels – Coronavirus

Retrouvez toutes les informations sur la pageRecommandations à destination des parents et des professionnels

Dernière info - mise à jour le 31 août  2020

Actualisation des consignes nationales pour la rentrée 2020

  • Les parents peuvent accompagner leur enfant sur le lieu d’accueil en respectant les consignes d’hygiène : lavage des mains et port du masque.
  • Les masques : Les employeurs fournissent ou financent les masques (au prorata du nombre d'heures d'accueil s’ils sont plusieurs employeurs).
  • Le port du masque en présence des enfants n’est plus recommandé mais il demeure obligatoire entre vous et les parents.
    Si vous présentez un risque de forme grave de covid-19, l’usage du masque chirurgical est obligatoire. Il peut être porté lorsqu’un membre de votre foyer relève aussi de cette catégorie.
  • Remise au centre de l’attention de l’enfant, de ses besoins et de ceux de ses parents : Vous est invité à être attentif aux besoins des enfants lors de leur retour et aux éventuels effets de l’expérience de ces derniers mois. En cas de signes évocateurs des troubles psychologiques et somatiques, vous êtes invité à suggérer aux parents une consultation médicale, le cas échéant après échange avec la puéricultrice PMI.
  • En cas d’apparition de symptômes chez un enfant ou un professionnel : conduite à tenir dans la mise à jour du Guide ministériel.

Vous exercez la profession d'assistant maternel suite à l'obtention ou le renouvellement de l'agrément des assistants maternels.  Outre les qualités requises pour cette profession, vous devez connaître les formalités administratives en l’occurrence le contrat de travail , ainsi que les règles de sécurité de votre logement.

Concernant les obligations vaccinales des enfants accueillis, ce que dit la loi du 30 décembre 2017 et le décret n° 2018-42 du 25 janvier 2018 :

  • pour les enfants nés à compter du 1er janvier 2018 :
    11 vaccins sont maintenant obligatoires : la diphtérie, la poliomyélite, le tétanos, la coqueluche, l'hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, la bactérie Haemophilus influenzae (à l’origine des méningites), le méningocoque C, la rougeole.
  • Pour les enfants nés avant le 1er janvier 2018 :
    seuls les vaccins contre la diphtérie, la tétanos et la poliomyélite sont obligatoires.

 

Quelles sont vos obligations concernant les vaccinations des enfants accueillis ?

Pour vous aider dans la réalisation de vos obligations, reportez-vous au  document d'aide au contrôle des vaccinations édité par le Ministère de la solidarité et la santé ci-dessous.

Vérifier la présence des vaccins dans le carnet de santé en vous reportant à leurs noms commerciaux.

Les parents doivent fournir au plus tard à la date de début de contrat de travail :

  • soit un certificat médical attestant de la réalisation des vaccinations obligatoires,
  • soit la photocopie des pages vaccinations du carnet de santé,

Si l'enfant est à jour de ses vaccinations :

  • il peut être accueilli.

Si l'enfant n'est pas à jour de ses vaccinations :

  • les parents doivent régulariser la situation dans les 3 mois.
  • Vous devrez vérifier que les vaccins ont bien débuté, puis que le retard est rattrapé et que le schéma vaccinal se poursuit.
  • Vous pouvez demander un certificat médical.

Si les parents refuse la vaccination :

  • l'enfant ne peut plus être accueilli et le contrat est rompu pour non-respect de l'obligation vaccinale.
  • Si vous continuez à accueillir l’enfant, votre responsabilité pourrait être engagée.
  • Toutefois, les modalités de rupture de contrat devront respecter le droit du travail.

Quels vaccins à quel moment ?

Reportez-vous au  calendrier simplifié ci-dessous :

Retrouvez le calendrier vaccinal sur le site vaccination info service

Quels sont les cas que vous pouvez rencontrer ?

Le ministère a rédigé une liste de cas-types pour les professionnels chargés du contrôle de la réalisation des vaccinations :

Les professionnels de PMI restent à votre disposition pour répondre aux questions que vous pourriez vous poser et notamment l'information à donner aux parents.

  • Téléphone : 30 01 (coût d'un appel local)
  • Sur place : Se rendre au centre départemental de solidarité (CDS) de votre domicile

Se rendre au CDS de votre domicile

Veuillez saisir le nom ou le code postal de la commune

  • Par mail : Saisissez le formulaire ci-dessous et recevez la réponse rapidement par Email.

Une confirmation vous sera envoyée à cette adresse.
Parce que beaucoup de message concernent des demandes d'agrément, cette information est obligatoire.
Vos nom et prénom sont facultatifs SAUF pour les demandes d'agrément

Pourquoi ces onze vaccins sont-ils obligatoires ?

Au total, entre sa naissance et 18 mois, l’enfant recevra 10 injections, comme c’est le cas pour les plus de 70% des enfants déjà vaccinés contre ces 11 maladies.
6 rendez-vous de consultation peuvent suffire.

Parcours vaccinal des 0-2 ans 6 rendez-vous – 10 injections… 2 mois 4 mois 5 mois 11 mois 12 mois 16-18 mois … contre 11 maladies aux conséquences graves. Poliomyélite (paralysie, décès) Coqueluche (détresse respiratoire, décès) Diphtérie (asphyxie, décès) Tétanos (paralysie, décès) Oreillons (méningite, atteintes testiculaires) Rougeole (encéphalite, pneumonie, décès) Rubéole (malformation fœtales) Pneumocoque (méningite, handicap, décès) Méningocoque C (méningite, amputations, décès) Hépatite B (cirrhose, cancer) Haemophilus Influenzae de type b (méningite, décès) Plus de 70 % des enfants en France sont déjà vaccinés contre ces 11 maladies. vaccinationinfoservice.fr le site référence qui répond à vos questions

Faire une suggestion sur cette page ?

Une confirmation vous sera envoyée à cette adresse.
Parce que beaucoup de message concernent des demandes d'agrément, cette information est obligatoire.
Vos nom et prénom sont facultatifs SAUF pour les demandes d'agrément

[magazine] Lettre des assistants maternels de l’Ain

Deux fois par an, un magazine vous est adressé, traitant d’un sujet relatif à votre profession. Il permet aussi de vous tenir informés de l’actualité de l’accueil du jeune enfant dans l’Ain et au niveau national.

Pour aller plus loin