Belley : collège Sabine Zlatin

Publié le 4 juillet 2017 dans Culture et patrimoine Collèges et jeunesse

Pour porter les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité de la « dame d’Izieu », son engagement pour sauver des enfants juifs pendant la deuxième guerre mondiale, le nouveau collège de Belley porte désormais le nom de Sabine Zlatin.

Baptême du collège de Belley

Lundi 26 juin 2017, de nombreux élus, personnalités et collégiens étaient présents à Belley pour dévoiler le nom du collège et honorer Sabine Zlatin, la "dame d'Izieu".

Avec cette dénomination, le Département de l’Ain fait le choix d’un symbole fort : celui de mettre à l’honneur une femme engagée, qui a su faire preuve de courage en accueillant, pendant la guerre, des enfants juifs à Izieu et qui n’a eu de cesse de porter la mémoire de la rafle dont ils ont été victimes.

Sabine Zlatin, la "dame d'Izieu"

Elle s’est toujours investie pour dénoncer la xénophobie et la barbarie.En 1987, elle témoigne au procès de Klaus Barbie et crée une association, dont le but est de transformer la Maison d’Izieu en un lieu de mémoire vivant ouvert à tous. En 1994, le Musée mémorial des Enfants d’Izieu est inauguré. Sabine Zlatin décède le 21 septembre 1996.

Parce qu’il est essentiel de transmettre aux collégiens d’aujourd’hui, citoyens de demain, des valeurs de partage, de tolérance, pour ne pas oublier notre Histoire, pour que des crimes contre l’Humanité ne puissent se reproduire, parce que la Liberté est une valeur essentielle de notre République, le Département de l’Ain est fier de voir le nom de Sabine Zlatin apposé au fronton du nouveau collège de Belley.

Izieu, le 6 avril 1944

45 enfants et 8 adultes, tous juifs à l’exception d’un garçon, René-Michel Wucher, se trouvent à la colonie. Sur ordre de Klaus Barbie, des hommes de la Gestapo et des soldats de la Wehrmacht viennent arrêter ce matin-là les personnes présentes. Un adulte, Léon Reifman, parvient à s’échapper et à se cacher au moment de la rafle. Le petit René-Michel Wucher est libéré lors d’un arrêt des camions à Brégnier-Cordon. 44 enfants (âgés de 5 à 17 ans) et 7 adultes juifs sont déportés. Miron Zlatin et 2 adolescents sont fusillés à Reval (aujourd’hui Tallin) en Estonie. 42 enfants et 5 adultes sont assassinés à Auschwitz-Birkenau. Léa Feldblum, éducatrice, est la seule survivante de la rafle.
L'histoire de la dame d'Izieu a donné lieu à une adaptation libre de son histoire à travers une téléfilm.

Les autres collèges de l'Ain qui portent le nom de personnalités investies dans la Résistance

  • Collège Lucie-Aubrac à Ceyzériat
  • Collège Paul-Sixdenier à Hauteville-Lompnes
  • Collège Anne Frank à Miribel
  • Collège Roger-Vailland à Poncin
  • Collège Yvon-Morandat à Saint-Denis-lès-Bourg
  • Collège Jean-Moulin à Trévoux

Nous contacter

Contact pertinent (si nécessaire) : service du Département ou éventuellement un partenaire

 

Direction de la Communication - Service Presse
4 avenue du Champ de foire
01000 Bourg-en-Bresse
04 74 32 32 16
communication@ain.fr

 

Vos nom et prénom sont facultatifs