Le budget du Département de l’Ain

Mis à jour le 4 février 2020
visite de chantier rocade sud-est Bourg-en-bresse Sandrine Castellano

Le budget du Conseil départemental est un acte politique, à travers lequel l’Assemblée départementale exprime ses priorités pour l’année à venir. Il s’agit d’un document annuel qui prévoit les dépenses nécessaires à l’exécution des compétences du Département pour l’année ainsi que les recettes qui les financent.

Budget primitif 2020

Le budget primitif 2020 a été voté par l'Assemblée départementale le 4 février. Il s’élève à 594 millions d'euros (opérations réelles hors dette et trésorerie).

Soit 906 € par habitant.

Les dépenses de fonctionnement

Les dépenses réelles de fonctionnement s’établissent à 469,3 M€, soit une
baisse de 29,8 M€ par rapport au BP 2019 due essentiellement à la fin de la délégation de la compétence transport.

Elles sont essentiellement consacrées aux politiques de solidarité qui s'établissent à 246,96 M€, et notamment aux Allocations individuelles de solidarité (AIS), en hausse de 2,5 % et qui représentent 24 % des dépenses réelles de fonctionnement et un peu plus de 45 % du budget de la Solidarité :

La masse salariale du Département reste contenue à 100,7 M€ (hausse de 0,9 % par rapport au BP 2019), soit environ 21 % des dépenses réelles de fonctionnement de la collectivité.

Les investissements : chantiers prioritaires

Les dépenses d’investissement s'établissent à 124,8 M€.  Les priorités sont :

Les recettes

La prévision de recettes réelles de fonctionnement s’élève à 551,63 M€.

  • Pour la 5e année consécutive, l'exécutif n'augmente pas les impôts et taxes. Le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties reste inchangé à 13,97%. La recette attendue de cette taxe est évaluée à 123,12 M€ pour 2020. Elle sera malheureusement supprimée pour les Départements en 2021.
  • Le dynamisme des DMTO devrait se maintenir notamment sous l’effet des taux d’emprunt bas et du dynamisme démographique et économique soutenu dans notre département. La recette prévisionnelle pour 2020 est de 110 M€.

Les recettes réelles d’investissement (hors dette) s’établissent à 34,06 M€.

  • L’épargne brute prévisionnelle (82,3 M€) sera affectée prioritairement au remboursement du capital des emprunts ; 45,9 M€ d’autofinancement prévisionnels seront affectés au financement des investissements. L’emprunt d’équilibre est donc fixé à 44,8 M€ en baisse de 2,6 M€ par rapport à 2019.
  • Le montant de la compensation financière genevoise (CFG) en lien avec les actions  transfrontalières et les projets d’investissement prévus sur la zone frontalière s’élève à 17,02 M€.

Nous contacter

Département de l'Ain - Direction des Finances 
45, avenue Alsace Lorraine
CS 10 114
01003 Bourg-en-Bresse Cedex
04 74 32 32 90

 

Vos nom et prénom sont facultatifs

Pour aller plus loin