Covid-19 et accueil du jeune enfant : Recommandations à destination des parents et des professionnels

Publié le 16 mars 2022 dans Coronavirus Santé Institution
Assistante maternelle avec un très jeune enfant dans les bras

Annonce du Premier ministre sur l'allégement des consignes sanitaires à compter du 14 mars 2022

Considérant l’amélioration de la situation sanitaire constatée par les autorités de santé, permettant l’allègement de certaines contraintes, le Premier ministre a annoncé un allégement des consignes sanitaires à compter du 14 mars 2022.

A compter du cette date, le port du masque n’est plus obligatoire au sein des modes d’accueil du jeune enfant.

Toutefois, le port du masque est très fortement recommandé notamment pour les personnes symptomatiques, contact à risque et/ou au contact d’une personne à risque de développer une forme grave. Le respect des autres mesures barrière reste également recommandé.

Le niveau 1 du protocole suivant est applicable à l’ensemble des modes d’accueil du jeune enfant. Des arrêtés préfectoraux peuvent néanmoins, en fonction du contexte sanitaire, entraîner un changement du niveau d’alerte.

Les recommandations nationales de niveau 1 évoluent à compter du 14 mars sur les points suivants :

  • Le port du masque dans les espaces extérieurs et intérieurs du mode d’accueil n’est plus obligatoire
  • Toutefois, le port du masque reste fortement recommandé, en particulier pour les personnes suivantes :
    - Pour les personnes symptomatiques ;
    - Pour les personnes contacts à risque ;
    - Pour les personnes fragiles ou à risque de développer une forme grave ;
    - Pour les cas confirmés, jusqu’à 7 jours après leur sortie d’isolement.

Les recommandations suivantes restent applicables :

  • Les règles d’isolement restent inchangées jusqu’au 21 mars. Elles évolueront à compter de cette date pour les personnes contacts à risques non vaccinées qui ne seront plus soumises à un isolement.
  • A partir du 21 mars, pour les personnes contacts à risque, enfants ou adultes, quel que soit le statut vaccinal, un seul test est à réaliser à J2 à compter de la notification/information du statut de contact à risque.
    Avant le 21 mars cette disposition ne concerne que les personnes disposant d’un schéma vaccinal complet
  • En présence de plus d’un tiers de cas par rapport à la capacité d’accueil de l’établissement (ou MAM, RAM ou RPE) ou de l’unité d’accueil, une fermeture totale ou partielle de l’établissement (ou MAM, RAM ou RPE) pourra être prononcée après avis de l’ARS, ou le cas échéant de la PMI, pendant 7 jours.
  • Les parents n’ont plus à produire ni de justificatif des résultats du test antigénique ou RT-PCR salivaire ou nasopharyngé ni d’attestation sur l’honneur ;
  • Les mesures de priorisation au sein des modes d’accueil du jeune enfant pour les parents professionnels de santé sont levées ;
  • L’organisation des activités en extérieur est recommandée ;
  • Dans le cadre d’un cas confirmé au sein de l’unité d’accueil de l’établissement ou de la MAM, du RAM RPE ou du mode d’accueil individuel à domicile (accueil au domicile de l’assistant maternel ou au domicile des parents par une garde d’enfant à domicile), il convient de prévenir, pour leur organisation, les parents, ou représentants légaux, des enfants contacts à risque de la situation, sans pour autant exiger la récupération de l’enfant immédiatement s’il ne présente pas de symptômes ;
  • L’utilisation d’autotest est proscrite chez les enfants de moins de trois ans.

Retrouvez toutes les infos à propos des mesures en vigueur et le FAQ ministériel pour vous éclairer sur certaines questions :
Dans quelles situations poursuivre ou suspendre les accueils ?

Actualisation des recommandations nationales pour les modes d’accueil du jeune enfant

Mise à jour : 15 mars 2022 

Modalités de versement des indemnités journalières dérogatoires pour les assistants maternels (en accueil individuel ou en MAM) et les gardes à domicile

Situations Modalités
Professionnel testé covid positif Le professionnel déclare son arrêt sur le téléservice declare.ameli.fr avec le chemin suivant : je suis assuré > je suis salarié > je suis positif au covid 19 ou j’ai des symptômes et j’ai un autotest positif.

Les indemnités journalières sont versées sans jour de carence.

Professionnel cas contact d’une personne hors de son domicile sans vaccination ou de façon incomplète Le professionnel déclare son arrêt sur le téléservice declare.ameli.fr avec le chemin suivant : je suis assuré > je suis salarié> je suis cas contact.

 Les indemnités journalières sont versées sans jour de carence.

Professionnel avec un schéma vaccinal complet ou rétabli du covid cas contact d’un cas confirmé à son domicile lorsque son domicile est son lieu d’accueil (assistant maternel)
  1. Si c’est l’enfant du professionnel de moins de 16 ans qui est cas confirmé, le professionnel déclare son arrêt sur le téléservice declare.ameli.fr avec le chemin suivant : je suis assuré > je suis salarié > je suis cas contact
  2.  Si c’est un membre du foyer de plus de 16 ans qui est cas confirmé :
    - Le salarié doit contacter par téléphone sa CPAM pour obtenir l’arrêt de travail.
    - Courant février, déploiement du parcours « assistante maternelle » dédié sur declare.ameli.fr.

Les indemnités journalières sont versées sans jour de carence.

Professionnel non vacciné ou incomplètement cas contact d’un cas confirmé à son domicile lorsque son domicile est son lieu d’accueil (assistant maternel) Le professionnel déclare son arrêt sur le téléservice declare.ameli.fr avec le chemin suivant : je suis assuré > je suis salarié > je suis cas contact

Les indemnités journalières sont versées sans jour de carence.

Enfant de l’assistant maternel entre 12 et 16 ans non vacciné contact à risque d’une personne covid positif L’employeur déclare un arrêt sur le téléservice declare.ameli.fr pour le professionnel avec le chemin suivant : je suis assuré > particulier employeur > je dois garder mon enfant à domicile. Si l’assistant maternel est multi- employeur, chaque employeur doit réaliser cette déclaration.

Les indemnités journalières sont versées sans jour de carence.

Si présence de 3 cas dans le mode d’accueil
  1. Si le professionnel n’est pas vacciné : le professionnel déclare son arrêt sur le téléservice declare.ameli.fr avec le chemin suivant : je suis assuré > je suis salarié > je suis cas contact
  2. Si le professionnel est vacciné ou rétabli du covid :
    - Le salarié doit contacter par téléphone sa CPAM pour obtenir l’arrêt de travail.
    - Courant février, déploiement du parcours « assistante maternelle » dédié sur declare.ameli.fr.

Les indemnités journalières sont versées sans jour de carence.

Covid-19 : Les recommandations pour l'accueil des jeunes enfants à votre domicile

Prévenir la diffusion du virus

  • Pour prévenir la diffusion des variantes de la Covid19, l’accueil des enfants de moins de 6 ans est suspendu dès le 1er cas confirmé de Covid19, quelle que soit la souche du virus.

Port du masque

pour les assistants maternels

  • Le port du masque a minima grand public avec un niveau de filtration supérieur à 90% est recommandé pour tout assistant maternel lorsqu’il est seul en présence des enfants et obligatoire en présence d’un parent.
  • Le port d’un masque a minima grand public par les parents est obligatoire et systématique à l’intérieur de tout établissement d’accueil du jeune enfant, de toute maison d’assistants maternels ainsi qu’au domicile de l’assistant maternel et lors de tout échange entre parents et professionnels.
  • Le port d’un masque a minima grand public par les parents est également recommandé à l’extérieur de mode d’accueil lors de tout échange entre parents ou lors de toute attente pour entrer dans le mode d’accueil.

Pour les enfants, dans les espaces clos 

  • Le port du masque est proscrit pour les enfants de moins de 6 ans.
  • Le port d’un masque grand public de catégorie 1 pour les enfants de 6 à 11 ans au domicile de l’assistant maternel et en MAM est fortement recommandé.
  • Il est obligatoire pour les enfants de 12 ans ou plus.

Pour les parents

  • Le port d’un masque a minima grand public par les parents est obligatoire et systématique à l’intérieur de tout établissement d’accueil du jeune enfant, de toute maison d’assistants maternels ainsi qu’au domicile de l’assistant maternel et lors de tout échange entre parents et professionnels.
  • Le port d’un masque a minima grand public par les parents est également recommandé à l’extérieur de mode d’accueil lors de tout échange entre parents ou lors de toute attente pour entrer dans le mode d’accueil.

Pour l’achat des masques

  • Rappel : les employeurs fournissent ou financent les masques (au prorata du nombre d'heures d'accueil s’ils sont plusieurs employeurs).

Aération - Recommandations

  • L’aération des pièces doit faire l’objet d’une attention particulière pour limiter la circulation du virus.
  • L’aération des pièces d’accueil devra avoir lieu idéalement en permanence si les conditions le permettent, et au minimum toutes les heures, pendant plusieurs minutes.

Redoublez de prudence pour protéger les enfants et se protéger...

  • Respecter les consignes sanitaires et d’hygiène renforcée,
  • Etre particulièrement attentif à la santé de l’assistant maternel et à celle des enfants accueillis,
  • Prendre immédiatement les mesures nécessaires lorsqu’apparaissent des symptômes suggérant le Covid-19 chez l’assistant maternel, chez l’un des membres de son foyer ou chez un enfant accueilli.
  • Les parents s’engagent à ne pas confier leurs enfants à l’assistant maternel en cas d’apparition de symptômes évoquant un Covid-19 chez l’enfant.
  • L’accueil doit être impérativement interrompu dans les cas de contamination avérée d’un enfant accueilli ou d’un membre de son foyer, de l’assistant maternel ou d’un membre de son foyer. Dans ce cas, la puéricultrice devra être contactée.

Quels symptômes chez les bébés, et comment réagir ?

Les symptômes du coronavirus prennent des formes bénignes chez les enfants.

Ils développent souvent de la fatigue, assortie d’une toux et d’une fièvre modérée, relativement similaires à une infection grippale modérée.

Le coronavirus circule dans notre région et le bébé a peut-être été en contact avec des cas positifs, on ne peut pas exclure que ses symptômes y soient liés.

Donc, s’il manifeste des signes d'infection respiratoire : Demander aux parents de contacter par téléphone un médecin en faisant état des symptômes perçus.

Aucune de ces mesures, appliquée isolément, n’est efficace.

Vous pouvez poser vos questions par téléphone en contactant votre Centre départemental de la solidarité.

  • CDS Croix Blanche - Bourg-en-Bresse, 04 74 45 17 32
  • CDS Pierre Goujon - Bourg-en-Bresse, 04 74 45 02 66
  • CDS Oyonnax, 04 74 81 20 20
  • CDS Ambérieu-en-Bugey, 04 74 38 59 66
  • CDS Belley, 04 79 81 34 27
  • CDS Châtillon-sur-Chalaronne, 04 74 55 36 70
  • CDS Lagnieu, 04 74 40 19 30
  • CDs Miribel, 04 78 55 30 71
  • CDS Montrevel-en -Bresse, 04 74 25 61 96
  • CDS Nantua, 04 74 75 95 96
  • CDS Pays de Gex, 04 50 42 12 65
  • CDS Pont-de-Vaux, 03 85 30 31 73
  • CDS Trévoux, 04 74 00 48 23
  • CDS Saint-Didier-sur-Chalaronne, 04 74 00 48 23
  • CDS Valserhône, 04 50 56 02 67

Où s'informer ? Qui contacter ?

"Compte tenu de la situation, nous répondrons uniquement aux questions des assistants maternels résidant dans l'Ain, merci"

Département de l'Ain - Direction de la Communication

Sur place
4 avenue du Champ de foire
01000 Bourg-en-Bresse

 

En ligne
Email : communication@ain.fr

Ain j'écoute? Posez votre question

La réponse à votre message vous sera transmise cette l'adresse e-mail.
Vos nom et prénom sont facultatifs
Consultez les mentions légales

Autres actualités dans le même domaine