Insertion et bénévolat  : priorité du mandat 2021-2028

Mis à jour le 7 février 2022
Priorité Insertion et bénévolat

Après de longs mois d’une crise qui est venue fragiliser les bénéficiaires du RSA, être actif et se rendre utile peut permettre de sortir de l’isolement. Participer à un projet et mettre ses compétences au service d’une association peut faciliter le retour sur le marché du travail. Le Département de l’Ain déploie donc un dispositif ambitieux pour proposer aux bénéficiaires du RSA de réaliser des heures de bénévolat, identifiées et utiles à la société.

Le Département de l’Ain a fait de l'insertion et du bénévolat un enjeu prioritaire, découvrez son plan d’action. 

Priorité Insertion et Bénévolat en chiffres

Insertion & RSA  : contexte et enjeux

Le Département de l’Ain est au cœur des politiques d’insertion. Il a pour mission  d’attribuer le Revenu de Solidarité Active (RSA) et d’accompagner les bénéficiaires dans leur parcours d’insertion. 

Il s’appuie sur le programme départemental d’insertion (PDI), outil stratégique de référence qui définit sa politique.  

Le Département mobilise aussi le secteur économique à travers la mise en œuvre des clauses d'insertion dans ses marchés publics et gère une subvention globale du Fonds Social Européen pour conforter les actions d'insertion dans le département. 

Pour accompagner les publics bénéficiaires dans l’élaboration et le suivi de leur parcours d’insertion, la collectivité s’appuie à la fois sur des professionnels du service social départemental, et sur un réseau de partenaires du monde de l’insertion et du monde économique.  

En chiffres :

> Nov 2021 : 7 712 foyers bénéficiaires du RSA dans l’Ain

> Fin 2019  : 7 350 foyers– 3,5 millions d’euros par mois 

> Fin 2020  : 8 575 foyers – 4,2 millions d’euros par mois (hausse significative liée à la pandémie COVID-19)

> Fin 2021  : 7 712 foyers – 3,8 millions d’euros par mois 

Insertion & bénévolat  : le plan d’action 2022-2028

> Permettre aux personnes d’avancer dans leur parcours vers l’emploi grâce à une activité et une reconnaissance sociale

Permettre aux bénéficiaires du RSA de reprendre un rythme, une envie tout en se sentant utiles pour la collectivité. Il s’agit de considérer le bénévolat comme un tremplin vers l’autonomie et l’emploi, une étape dans leur parcours d’insertion

> Recentrer et répartir les missions des travailleurs sociaux  :

  • Donner du temps aux professionnels qui accompagnent les bénéficiaires du RSA, leur apporter de la formation et de l’information.
  • Redonner le pouvoir d’agir aux personnes accompagnées et les rendre acteur de leur propre parcours.
  • Rappeler la logique des droits et devoirs  en s’assurant que les parcours d’insertion sont effectivement mis en place.

> Rassembler un maximum de partenaires autour du bénévolat  : prestataires associatifs, Pôle Emploi, associations, les chambres consulaires (Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre des Métiers et de l’Artisanat…), MSA, Association des Maires de France…

Comment sensibiliser les bénéficiaires du RSA ?

S’appuyer sur les groupes de bénéficiaires du RSA qui participent au dispositif et qui sont en place dans tout le Département  

Lancer un plan de communication auprès des bénéficiaires du RSA 

S’appuyer sur les partenaires comme les centres sociaux, les structures d’insertion pour communiquer 

Prévoir des temps d’échanges territoriaux et départementaux au sujet du bénévolat avec les bénéficiaires du RSA comme l’organisation de forum ou des visites de structures 

Comment accompagner les associations qui proposent des missions de bénévolat ?

Le département souhaite confier la mission à France Bénévolat et lui permettre de renforcer son équipe.

France Bénévolat pourra ainsi dégager du temps pour :

> Chercher des lieux d’accueil pour accueillir des missions bénévoles 

> Définir les missions exactes des bénévoles 

> Préparer les bénéficiaires du RSA au bénévolat 

> Aider les structures à accueillir au mieux les futurs bénévoles  

> Accompagner les bénévoles et les structures dans la rédaction du « passeport bénévole » 

> Améliorer la connaissance de l’état du marché de l’emploi pour aider les bénéficiaires à accéder à l’emploi après une mission bénévole

> Réaliser la communication, la sensibilisation et la promotion du bénévolat auprès des travailleurs sociaux et des partenaires de l’insertion.

Mise en œuvre du plan d’action en faveur du bénévolat

Comment accompagner les associations qui proposent des missions de bénévolat ?

Les projets :

D’abord expérimenter le dispositif sur deux territoires, en 2022

 

Où  ?
Sur le Territoire de Bresse-Revermont et Territoire de Plaine de l’Ain-Côtière

 

Comment  ?
> En impliquant les équipes de travailleurs sociaux, les partenaires de l’insertion y compris Pôle Emploi sur les deux territoires
> En proposant aux référents uniques* qui accompagnent les bénéficiaires de mettre en place un accompagnement suffisant et continu et d’avoir une bonne connaissance de l’offre de bénévolat.
> En s’appuyant sur l’équipe de France Bénévolat pour animer, coordonner, communiquer sur le dispositif

  • Qui appelle-t-on le référent unique  ?
    Le référent unique est nommé par le Département, il réalise l’accompagnement du bénéficiaire du RSA orienté. Travailleur social ou conseiller professionnel, selon le cas, il est son interlocuteur privilégié. En fonction de sa situation, il définit avec lui un projet d’actions pour le faire évoluer favorablement. Ces actions sont reprises dans un contrat d’insertion appelé Contrat d’Engagement Réciproque (CER) pour les démarches sociales et pour les démarches professionnelles des travailleurs indépendants ou Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE) pour les démarches professionnelles liées à la recherche d’emploi ou l’accès aux formations professionnelles qualifiantes.
  • Qui sont les référents uniques dans l’Ain  ?
    > Pour 22,94% : des travailleurs sociaux du Département (famille)
    > Pour 21,64% : des professionnels des associations qui sont conventionnées par le Département et qui accompagnent des personnes isolées (sans enfant)
    > Pour 49,21% : des agents de Pôle Emploi pour les plus proches de l’emploi.
    > Pour 6,21% : d’autres partenaires de l’insertion

Quand ?

Le plan d’action de relance des politiques d’insertion et de l’action RSA Bénévolat « Actif aujourd’hui pour un emploi demain » se déroulera entre 2022 et 2028.

  • Mobiliser et fédérer  : de janvier à avril 2022

> Mettre en place des groupes de travail avec toutes les parties prenantes (entreprises, partenaires de l’insertion, centres départementaux de la solidarité
> Informer et communiquer
> Définir le programme d’actions sur le territoire ciblé.
> Répartir et former les équipes de travailleurs sociaux.

  • Expérimenter  : de mai 2022 à décembre 2022

> Objectifs  : 50 personnes ayant inscrit dans leur contrat d’engagement réciproque en 2022 leur souhait de réaliser une action bénévole, pour atteindre 280 en 2024.

  • Evaluer, ajuster le dispositif : fin 2022 puis 2023- 2028

> Réaliser le bilan et ajuster le dispositif
> Généraliser le dispositif sur le département (début 2023).

Budget alloué (2022) : 250  000 euros pour permettre au dispositif de se déployer et de garantir son efficacité.

En savoir plus...

💬 Vous souhaitez en savoir plus ?

La réponse à votre message vous sera transmise cette l'adresse e-mail.
Vos nom et prénom sont facultatifs
Consultez les mentions légales

Pour aller plus loin