La Montagne de l’Ain : priorité du mandat 2021-2028

Mis à jour le 26 septembre 2022
Tourisme été Montagne de l'Ain priorité

Le développement touristique de la montagne de l’Ain porte des enjeux forts en termes d’offre pour s’adapter aux nouvelles pratiques, aux attentes sociétales et aux impacts du réchauffement climatique.

Pour répondre à ces enjeux, le Département de l’Ain, associé à cinq intercommunalités (Haut-Bugey Agglomération, Pays de Gex Agglomération, Communautés de communes du Pays Bellegardien, Bugey-Sud et Usses et Rhône) et accompagné par Aintourisme, le Commissariat de Massif et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, prévoit une stratégie ambitieuse de développement touristique de la montagne de l’Ain 

Le Département fait de la Montagne de l'Ain un enjeu prioritaire, découvrez son plan d’action 2022-2026.

Priorité Montagne de l'Ain en chiffres

Un tourisme 4 saisons, durable et écoresponsable

La stratégie repose sur la différenciation et la structuration de l’offre touristique, dans une logique de complémentarité des sites

Les priorités seront :

  • de valoriser les activités de pleine nature praticables à l’année comme le vélo, les autres activités 4 saisons (trail, course d'orientation, bien-être...)
  • de s'adapter aux nouvelles pratiques "Neige" : ski nordique, rando, famille, première neige...
  • de promouvoir les patrimoines naturels et culturels (création d’un itinéraire de « l’eau et des panoramas »)
  • d’améliorer les conditions d’accueil, la qualité des services et l’embellissement des sites phares (col de la Faucille, station des Plans d’Hotonnes, site du Grand Colombier).

Budget alloué  2022-2026 : 7,5 M€ HT dont 4,35 financés par le Département.

Différencier et structurer l'offre touristique

La stratégie repose sur la différenciation et la structuration de l’offre touristique, dans une logique de complémentarité des sites

Développer de nouveaux hébergements touristiques et favoriser la montée en gamme de l’existant

Dans l’Ain, les hébergements touristiques situés sur le territoire de la montagne sont vieillissants. Beaucoup sont occupés moins de 4 semaines par an, en particulier sur le secteur de Mijoux - Lélex. L’objectif du plan Montagne de l’Ain est de développer une offre d’hébergements en phase avec les tendances actuelles, en favorisant le lancement d’un programme de rénovation du parc existant et en développant de nouveaux hébergements touristiques.

Une stratégie marketing unique à l’échelle du territoire concerné  

Une stratégie marketing sera progressivement mise en place pour valoriser l’offre commerciale orientée 4 saisons et une politique événementielle sera déployée, gage de notoriété et de fréquentation des sites. Cette stratégie marketing n’a pas vocation à se substituer aux marques existantes comme Monts-Jura et aux destinations locales. Cette stratégie unique et partagée doit être le trait d’union de la montagne de l’Ain. 

Vers une nouvelle gouvernance et la rationalisation des structures d’exploitation  

La gouvernance de la stratégie Montagne de l’Ain s’appuiera sur une charte d’engagement liant les différentes parties prenantes et sur un comité stratégique qui associe, d’ores et déjà, les financeurs (Région Auvergne-Rhône-Alpes, Massif du Jura) et les maîtres d’ouvrage des principales opérations. Des collèges thématiques associant les acteurs institutionnels et économiques seront créés.

La mise en place d’une nouvelle gouvernance de la Montagne de l’Ain implique une mutualisation des investissements et des ressources humaines, mais aussi une évolution des structures d’exploitation pour garantir un modèle professionnel et économiquement viable.

Pour la définition et la mise en œuvre de la stratégie « Montagne de l’Ain », le Département a obtenu le soutien du Commissariat de Massif du Jura qui a accordé un financement de 2 ans à hauteur de 120  000 € pour un poste de chef de projet « ingénierie montagne ». Le recrutement est en cours. 

S'engager pour proposer une offre touristique durable et éco-responsable

Fédérer les partenaires, proposer une nouvelle gouvernance pour valoriser l'offre sur le territoire, promouvoir les activités...

Fédérer les partenaires dans une stratégie marketing coordonné, de soutenir les actions locale et d'établir une gouvernance partagée :

Signature d’une charte de bonnes pratiques par le Département de l’Ain, Aintourisme, la Région Auvergne Rhône-Alpes, L’Etat représenté par le Commissariat à l’aménagement du Massif du Jura ainsi que les 5 intercommunalités et les 2 syndicats mixtes
concernés : Haut-Bugey Agglomération, Pays de Gex Agglomération, La Communauté de Communes Bugey Sud, La Communauté de Communes Pays Bellegardien, La Communauté de Communes Usses et Rhône, Le Syndicat mixte des Monts Jura, Le Syndicat mixte du Plateau de Retord.

Permettre de proposer une nouvelle gouvernance à l'échelle intercommunale et non plus uniquement communale et de tendre vers une diversification 4 saisons :

Approbation des nouveaux statuts du Syndicat Mixte du Plateau de Retord. La Communauté de Communes Bugey Sud se substitue à la Commune de Haut-Valromey et Haut Bugey Agglomération se substitue aux Communes de Nantua et Poizat-
Lalleyriat.

Engager une démarche partenariale et acter le positionnement du Département de l'Ain comme chef de file de la stratégie "Montagnes de l''Ain"

→ Le Département de l'Ain se porte candidat à l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Territoires Région Montagne 4 Saisons » lancé par la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Promouvoir la marque "Montagnes du Jura" (Ain, Doubs, Jura)

→ Signature d'une convention avec les partenaires pour permettre la promotion de la marque "Montagnes du Jura".
Pour rappel : à  cheval entre deux régions (Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté) et trois départements (Ain, Jura et Doubs), les Montagnes du Jura recouvrent un territoire d’une superficie de 9 903 km², réparti sur 815 communes et comptant plus de 610 000 habitants. Ce territoire propose une offre touristique variée (2 parcs naturels régionaux, 3 stations de ski classées avec 41 sites de ski alpin, 21 domaines nordiques et 3 000 km de pistes de ski de fond, 10 000 km de sentiers de randonnée, 3 stations thermales...).

Créer un GIP Grand Bugey

→ Une réflexion est en cours pour promouvoir les activités touristiques et sportives de plusieurs sites (Plateau de retord et du Haut-Valromey, Plateau d'Hauteville, Centre montagnard de Lachat, Dinoplagne, Observatoire de Lèbe, Chantier médiéval d'Aranc).

Une politique touristique active et ambitieuse

Le nouveau livre blanc du tourisme, dans la continuité du précédent, est en cours d'élaboration. Il constituera l'un des 5 volets de la stratégie d'attractivité du Département de l'Ain avec la politique "nature et biodiversité", la politique "culture et patrimoine", la politique "sportive" et son ambition de de faire de l'Ain une terre de vélo.

💬 Vous souhaitez en savoir plus ?

La réponse à votre message vous sera transmise cette l'adresse e-mail.
Vos nom et prénom sont facultatifs
Consultez les mentions légales

Pour aller plus loin