Les recycleries donnent une seconde chance aux objets

Un agent de la Renoverie d'Ambérieu

Deux nouvelles recycleries ont ouvert dans l’Ain fin 2019 avec le soutien du Département. Au carrefour du social et de l’environnement, ces projets rejoignent deux priorités financées par la collectivité : l'insertion professionnelle et la réduction des déchets.

Que ce soit par nécessité financière ou sensibilité à la problématique des déchets, les personnes qui poussent la porte de la Rênoverie à Ambérieu-en- Bugey ou de Valoristes Bugey-Sud (VBS) à Belley sont généralement surprises par l’organisation et la qualité de la présentation. " Ici tout ce qui arrive est pesé, trié, réparé, nettoyé, étiqueté et soigneusement mis en scène ", explique Rémi Mourier, Directeur de la Rênoverie. " L'aménagement a été conçu de façon à retrouver les différents univers d'une maison. Cet agencement convivial est apprécié par la clientèle ", confie Anne Richard, directrice de VBS.

Des produits de qualité à des prix solidaires

Que ce soit à Belley ou à Ambérieu, les porteurs de projets ont souhaité être au plus proche des populations précarisées. Rémi Mourier confirme : " nous avons choisi ce site car il est accessible en transports en commun ". Mais les profils des clients (qui sont souvent aussi « donneurs ») sont très variés : " nous accueillons des jeunes qui recherchent du « vintage », des anciens qui ont gardé le sens de la valeur des objets, des engagés du Zéro déchet, etc. Tout le monde est le bienvenu ! "

"L'insertion est le moteur de notre projet, l'économie circulaire en est le moyen".

Jean-Pierre Bel, président de VBS

Des salariés en insertion

Dans les deux structures, ce sont une dizaine de « valoristes », tous en contrat d’insertion professionnelle, qui gèrent toute la chaîne des tâches quotidiennes depuis l’accueil des dons jusqu’à la vente, ce qui leur permet de mobiliser des compétences diverses. " Notre site de e-commerce permettra également de former les valoristes à la rédaction, la photo, la gestion d’un contenu web ", annonce le président de VBS. Chaque salarié est suivi individuellement par une chargée d’insertion professionnelle. Brigitte explique : " le recrutement se fait via Pôle Emploi ; des objectifs personnels sont fixés et on réfléchit ensemble sur les débouchés de formation possibles. Ils n’ont pas vocation à rester indéfiniment chez nous. "

Des lieux de rencontres

Mais les deux associations fonctionnent également grâce à de nombreux bénévoles. Pour Rémi Mourier, la vocation essentielle est de créer du lien : " ici, on offre plein d’occasions d’échange entre les personnes d’âges et de milieux sociaux différents. L’espace atelier est ouvert à tous pour « faire soi-même », « faire faire », ou « faire ensemble ». On travaille en réseau avec la MJC, le Repair Café, les collectivités... Rien que pour la création de la Rênoverie, il y a eu 40 parties prenantes ! ". Un partenariat avec des entreprises est également recherché pour trouver des filières de traitement ou réutilisation des matériaux des invendus.

L’aide départementale, levier financier indispensable

" Les collectivités et les élus ont leur rôle à jouer dans le développement de l’économie circulaire, bénéfique pour tous. Cela répond en effet à la fois aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques de nos territoires. Les porteurs de projets peuvent compter sur le soutien financier et technique du Département et des autres collectivités territoriales partenaires. C’est pourquoi j’ai souhaité dégager un budget supplémentaire annuel de 4 M€ pour soutenir ces projets et la transition écologique de manière générale. "

Jean Deguerry, Président du Département de l'Ain

Les recycleries dans l'Ain :

Nous contacter

Direction de la Communication
4 avenue du Champ de foire
01000 Bourg-en-Bresse
04 74 32 32 16
communication@ain.fr

La réponse à votre message vous sera transmise cette l'adresse e-mail.
Vos nom et prénom sont facultatifs
Consultez les mentions légales

Autres actualités dans le même domaine