L’Allocation Adulte Handicapé (AAH) et le complément de ressources à l’AAH

Mis à jour le 18 octobre 2017

L'allocation aux adultes handicapés (AAH) est une aide financière qui permet d'assurer un minimum de ressources aux personnes présentant un handicap.

Conditions et bénéficiaires

Cette aide est attribuée sous réserve de respecter des critères d’incapacité, d'âge, de résidence et de ressources.

Elle est accordée sur décision de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées.

Son montant vient compléter les éventuelles autres ressources de la personne en situation de handicap et dépend de ce que vous déclarez aux impôts.
L’AAH ne peut pas dépasser un certain montant.

 

Les bénéficiaires de l'AAH ?

Le droit à l’AAH peut être ouvert aux personnes présentant un handicap lourd et durable, entraînant la fixation d’un taux d’incapacité d’au moins 80%.

Par exception, le droit à l’AAH peut être ouvert à une personne dont le handicap justifie un taux d’incapacité compris entre 50 et 79% si la nature et la gravité de son handicap entraînent des restrictions substantielles et durables pour tout emploi.

  • Elle est délivrée sur une durée de 1 à 5 ans, éventuellement renouvelable pour les personnes ayant un taux d’incapacité compris entre 50 et 79 % et d'une durée de 1 à 20 ans éventuellement renouvelable pour les personnes ayant un taux d'incapacité supérieur ou égal à 80%.

Comment demander l'AAH ?

La demande d'AAH (ou son renouvellement 6 mois avant la fin du droit) se fait auprès de la MDPH.

  • Elle doit être déposée par la personne handicapée elle-même.
  • Elle est valable dans toute la France.

Question ? Réponses !

Qui verse cette allocation ?

L'AAH est versée tous les mois sur votre compte directement par la CAF ou la MSA.

Quelles sont les conditions d'attribution ?

les vérifications administratives effectuées par la CAF (ou la MSA) ne permettent pas le paiement.

Ces conditions concernent l’âge, les ressources, le titre de séjour et la résidence permanente sur le territoire français. Pour le complément de ressources et la Majoration pour la Vie Autonome, il faut en plus percevoir l’AAH à taux plein ou en complément d’une pension d’invalidité et disposer d’un logement autonome.

Les questions liées aux conditions administratives et au paiement de ces aides doivent être adressées à la CAF (ou la MSA). Tout changement de situation (composition familiale, déménagement, reprise ou perte d’emploi…) doit être signalé sans délai à la CAF (ou la MSA).

Quels effets sur mes droits à la retraite ?

Si votre taux d'incapacité est compris entre 50 % et 79 %, le versement de l'AAH prend fin à partir de l'âge de votre départ à la retraite. À partir de cet âge, c'est le régime de retraite pour inaptitude qui s'applique.

Si votre taux d’incapacité est supérieur ou égal à 80%, vous pouvez continuer à percevoir l’AAH après 62 ans.

Où s'informer ? Qui contacter ?

MDPH

 

Sur place
13 avenue de la Victoire
01000 Bourg-en-Bresse
Comment s'y rendre ? Google Maps

 

Par téléphone

0 800 888 444 (numéro gratuit)

 

Par correspondance

45, Avenue Alsace-Lorraine
B.P. 114
01000 Bourg-en-Bresse Cedex

 

En ligne

Email : mdph@ain.fr
Site internet : www.mdph.ain.fr
Ain j'écoute :


Une confirmation vous sera envoyée à cette adresse.
Connaître votre adresse nous permettra de personnaliser la réponse à votre question.
Vos nom et prénom sont facultatifs

Pour aller plus loin